11 août 2022, message de Mahamat Idriss Deby Itno

4
11 août 2022, message de Mahamat Idriss Deby Itno
11 août 2022, message de Mahamat Idriss Deby Itno

Africa-Press – Tchad. A la veille de la commémoration du 62ème anniversaire de l’Indépendance du Tchad, le président du Conseil militaire de transition s’est adressé au peuple. L’intégralité du discours, ci-dessous.

Tchadiennes, Tchadiens ; Mes chers compatriotes. Il y a 62 ans, le 11 Août 1960, le Tchad, notre grand pays, accédait à la souveraineté internationale.

La célébration de cette 62ème, édition de l’anniversaire de notre indépendance, un moment chargé d’histoire, de souvenir et de symboles, m’offre une occasion toute indiquée, pour livrer un message à la Nation.

C’est donc avec une légitime fierté et une grande émotion que je prononce ce message destiné à chacune et à chacun de vous, mes chers compatriotes de l’intérieur du pays et de la diaspora.

Pour que notre pays jouisse de son droit à l’autodétermination, que des luttes ont été menées. Aussi, en ces instants, ma première pensée va aux pionniers de cette émancipation.

Nous mesurons pleinement le sens et la portée des sacrifices consentis pour la conquête de la liberté, de l’indépendance et de la dignité. Je salue vivement la mémoire de ces héros, connus ou inconnus, qui ont su allumer la flamme de l’espoir qui continue d’éclairer la marche du Tchad indépendant et souverain.

Tchadiennes, Tchadiens ; Mes chers compatriotes. Si la commémoration de notre indépendance est un moment de fierté et de réjouissances, elle doit surtout servir à marquer un arrêt pour évaluer la marche, la vie et l’état de notre Nation.

Ensemble, nous devons nous interroger sur le parcours et l’évolution de l’histoire de notre pays. 62 ans après l’accession à la souveraineté internationale, qu’est que l’on a fait de ce patrimoine commun ?

Nous savons tous que notre pays a connu tant de troubles, tout au long de son existence. Beaucoup d’incertitudes, de déchirures, des destructions et de soubresauts ont parsemé ce parcours et freiné son développement.

Des moments difficiles devant lesquels, notre Peuple a su se montrer résilient. Face à chaque obstacle, notre Nation a trouvé la force nécessaire pour surmonter, avancer et suivre la trajectoire de son destin.

Oui, le Tchad indépendant s’est levé, a appris à marcher et à avancer. Il a, certes, trébuché, fléchi et vacillé à certains moments mais il n’est jamais tombé. C’est bien cette dignité, cette grandeur d’âme et cette foi si vivante qui nous ont permis de surmonter toutes les épreuves.

Chemin faisant, nous avons appris que rien ne vaut la patrie. Le seul sacrifice à faire, c’est celui pour son peuple et sa terre. Toutes les grandes Nations sont passées par là et cela doit guider nos actions au quotidien.

A cet égard, je me dois de féliciter et remercier toutes les forces vives du pays pour leur sens élevé de patriotisme et de sacrifice qui ont permis de faire face à tous les défis.

Tchadiennes, Tchadiens ; Mes chers compatriotes. Nous avons su faire montre de tolérance, de cohésion et d’union autour de notre plus précieux trésor qui est le Tchad.

C’est cette grandeur d’esprit et cette résilience qui ont guidé la conduite de la transition. Ensemble, nous avons pu franchir un important palier dans l’évolution du processus de transition et nous devons maintenir le cap.

La célébration de ce 62ème anniversaire intervient à un moment clé de cette transition, à savoir le démarrage des assises du Dialogue National Inclusif tant attendu.

Oui, dans quelques jours, toutes les filles et fils du pays, sans exclusion aucune vont se retrouver, pour passer au crible les maux dont souffre le Tchad. Dans un élan fraternel, à cœur ouvert et sans passion. Toutes les questions d’intérêt national seront mises sur la table du Dialogue.

A cet égard et conformément à mes précédentes déclarations sur la souveraineté du dialogue national inclusif, nous allons, dans les jours qui suivent, prendre un acte qui consacrera officiellement, la souveraineté du dialogue national inclusif dont les résolutions seront exécutoires

Au seuil de cette rencontre nationale et en notre qualité de garant de celle-ci, nous avons rencontré, successivement, les représentants de toutes les forces vives de la Nation pour échanger sur les enjeux de cette rencontre et l’importance capitale de sa réussite. Aujourd’hui plus que jamais, nous sommes face à notre responsabilité devant l’histoire.

La responsabilité de libérer nos cœurs, la responsabilité de parler des questions longtemps évitées ou considérées comme tabous, la responsabilité de prendre des décisions difficiles, la responsabilité d’opérer des choix assumés pour enfin écrire ensemble et unanimement la plus belle page de l’histoire du Tchad. La responsabilité de jeter les bases d’un Etat moderne, fondé sur la justice et offrant des perspectives radieuses à tous ses fils et filles.

Notre passé douloureux justifie la pleine mesure de cette responsabilité individuelle et collective. Personne, en dehors de nous, ne viendra tourner ces pages sombres et le monde entier va nous regarder.

J’en appelle, d’ores et déjà, à la sagesse, à la sincérité, à la tolérance et au dépassement des uns et des autres pour saisir cette chance historique et opérer un sursaut national. « La tolérance est une vertu qui rend la paix possible » disait Koffi Annan.

L’agenda commun, notre agenda commun doit être l’avenir de ce pays pour redonner enfin espoir aux millions de tchadiens qui ont tant enduré dans le silence et la résignation.

Je voudrais saluer les décisions courageuses des frères et sœurs qui ont décidé, en toute liberté, de revenir au pays et se joindre à la construction nationale.

Aussi, je tiens à saluer, une nouvelle fois, l’esprit de consensus, le dépassement de soi et le sens élevé de patriotisme prévalus lors de la signature de l’Accord de Paix de Doha.

A cet égard, je lance, une fois de plus, un sincère appel à l’endroit de nos frères politico miliaires, encore sceptiques, à reconsidérer leur position en vue de saisir cette opportunité historique de nouveau départ pour notre cher et un beau pays.

Je saisis également cette occasion pour remercier toutes les organisations partenaires et les pays amis du Tchad, pour leur soutien et solliciter encore leur précieuse contribution à l’effet de nous accompagner dans le pari de réussir une transition inclusive, consensuelle et exemplaire.

Tchadiennes, Tchadiens ; Mes chers compatriotes. Un célèbre adage de Gandhi disait, je cite « Commencez par changer en vous ce que vous voulez changer autour de vous », fin de citation.

Nous devons comprendre que nous sommes les principaux acteurs et sources de changements dans nos familles et communautés. C’est à travers des comportements responsables, guidés par l’amour de la patrie et l’intérêt national que nous pouvons montrer la voie et consolider nos acquis en matière de paix, d’unité et de stabilité.

C’est ensemble que nous réussirons à bâtir une nation tchadienne forte, respectée et occupant toute sa place dans le concert mondial. La bataille à laquelle je convie chacun de nous, mes chers compatriotes, s’inscrit dans la continuité de la lutte pour l’indépendance.

Une lutte acharnée pour le développement inclusif, intégré et durable, soutenu par un investissement résolu et collectif, qui donnera un sens sublime à notre indépendance.

Nous devons nous montrer dignes de l’héritage légué par les pères de l’indépendance et les héros de la liberté et de la démocratie dans notre pays. C’est à ce prix, et à ce prix uniquement, que le flambeau de la dignité, de l’honneur et de la liberté sera éternellement vif.

Pour finir, j’invite chaque Tchadienne et chaque Tchadien à méditer sur le devenir de notre cher et beau pays qui, se trouve au rendez-vous d’un nouveau départ vers un lendemain meilleur.

Je souhaite à chacune et chacun de nous une bonne et heureuse commémoration des 62 ans d’indépendance du pays de Toumaï. Vive la République. Vive le Tchad. Je vous remercie

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Tchad, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here