Batha : deux communautés en conflit se réconcilient

4
Batha : deux communautés en conflit se réconcilient
Batha : deux communautés en conflit se réconcilient

Africa-PressTchad. Un conflit a fait 2 morts et plusieurs blessés le 11 octobre dernier dans le département du Fitri. C’est par la signature d’un procès-verbal que Sa Majesté, Tchoroma Hassan Absakine, sultan de Fitri et Alkhalil Bichara, chef de canton Ouald Rachid, ont fumé le calumet de la paix.

Informés de la situation, le gouverneur Djimta Ben Dergon et le chef de mission du Conseil militaire de transition (CMT) dans le Batha, le commandant 2eme adjoint de la Garde nationale et nomade du Tchad (GNNT), le général de brigade, Issakha Koty Yakhoub se sont rendus au village Ab-Ragna Bôh, pour constater les dégâts et compatir avec les familles endeuillées.

 La situation est pour le moment sous contrôle. Plusieurs armes ont été récupérées entre les mains des civils par les forces de défense et de sécurité.

Représentants des communautés en conflit et forces de sécurité

Selon le gouverneur Djimta Ben Dergon, malgré les efforts déployés par les plus hautes autorités du pays pour la paix, la cohabitation pacifique et le vivre ensemble, les enfants du Batha continuent à verser leur sang dans le ”vide”.

Un avis partagé par le général de brigade Issakha Koty Yakhoub, et le chef de la commission mixte de désarmement, le colonel Djougoun Abdelkrim. Pour eux, les deux communautés meurtries sont appelées à vivre ensemble, comme elles l’ont fait par le passé.

Par ailleurs, ils mettent en garde ceux qui continuent à perturber la paix.  Le sultan de Fitri, Sa Majesté Tchoroma Hassan Absakine, et Alkhalil Bichara, chef de canton Ouald Rachid, ont promis aux autorités qu’ils prennent l’engagement de respecter les termes de cet accord.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here