Dialogue au Tchad : des cris en plénière pour la fédération après le drame de Mangalmé

2
Dialogue au Tchad : des cris en plénière pour la fédération après le drame de Mangalmé
Dialogue au Tchad : des cris en plénière pour la fédération après le drame de Mangalmé

Africa-Press – Tchad. Un participant a soulevé une motion en appelant le gouvernement à réagir face aux violences meurtrières en cours qui ont fait au moins une vingtaine de morts. Il a dénoncé un “massacre à grande échelle”.

La réplique du président du Présidium, Gali Ngothé Gatta, a suscité une vive colère dans la salle : “est-ce que vous avez besoin de crier pour simplement donner une motion d’informations ?”.

Gali Ngothé Gatta s’est repris peu après et a dénoncé des “évènements inacceptables”. Il a annoncé que “le ministre de la Communication viendra parler cet après-midi”. Selon lui, “ces évènements engagent d’abord la responsabilité du gouvernement. Quelle est la meilleure manière de procéder ?”.

Pendant la prise de parole du président du Présidium, des participants ont crié : “fédération, fédération (…) allons à la fédération”, dans la plénière. Pour les partisans de la fédération, cette forme de l’État mettra fin aux violences meurtrières et aux injustices qui s’enchaînent ces derniers mois.

Galli Ngothé a exhorté la plénière au calme. Au nom du Présidium, il a promis de “demander au gouvernement de donner une explication cet après-midi sur les derniers évènements de Mangalmé”. Il a jugé inutile de “créer des motions d’informations un peu partout parce que ça crée du désordre”.

Le politico-militaire Mahamat Taher Ali Nanaye a répliqué au Présidium en demandant une nouvelle fois de proclamer la souveraineté des assises nationales. Il a estimé que le Présidium ne peut pas se cacher derrière la responsabilité du gouvernement pour ne pas réagir au drame de Mangalmé, s’il est vraiment souverain.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Tchad, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here