perquisition au siège du parti Les Transformateurs, Succès Masra dénonce la procédure

4
perquisition au siège du parti Les Transformateurs, Succès Masra dénonce la procédure
perquisition au siège du parti Les Transformateurs, Succès Masra dénonce la procédure

Africa-PressTchad. Très tôt ce matin, des membres des forces de l’ordre ont perquisitionné le siège du parti Les Transformateurs, situé dans le 7e arrondissement de N’Djaména. Le président de ce parti, Dr Succès Masra, exprime son indignation.

Selon Dr Succès Masra, très tôt ce matin, aux environs de 6 heures, des militaires dans des véhicules lourdement armés font leur arrivée aux alentours du siège de son parti.

“C’est curieux, on est un dimanche et à 6h. Qu’il y ait un mandat de perquisition, au moins qu’ils le transmettent pour que j’en prenne connaissance.

Mais ces hommes ont refusé de remettre à l’agent de sécurité le mandat de perquisition“, relate-t-il. Ces agents, après qu’ils aient ”forcé” l’entrée du bâtiment, ”ont enlevé le drapeau du siège et ceux qui se trouvaient dans les bureaux.

Ils font un tour au balcon et curieusement ils ramassent les douilles des gaz lacrymogènes qui sont les preuves des attaques que nous avons subies au siège des Transformateurs.

Je ne sais pas ce qu’ils ont fait d’autres“. Sur place, nous constatons que le drapeau n’est plus. Les mouvements, notamment des journalistes, sont restreints par les forces de l’ordre.

Succès confie que les militants de son parti venus nombreux pour entrer au siège en ont été empêchés.  La Direction générale de la Police nationale, dans un communiqué, tient à informer la population que ”le domicile de M.

Succès Masra, président du parti Les Transformateurs a été perquisitionné par la Police, sous mandat du Parquet d’Instance près le Tribunal de grande instance de N’Djaména, conformément aux dispositions de l’article 129 à 132 du code de procédure pénale”.

L’objectif étant, justifie le communiqué, de retirer le drapeau flottant, jugé ”contraire” aux textes de la République. ”Il est à rappeler qu’il est strictement interdit de faire flotter le Drapeau national, symbole de l’État dans un domicile privé. Le tricolore n’est flottable que devant les Institutions publiques”, écrit la Police.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here