raid meurtrier chez Yaya Dillo Djerou, le gouvernement évoque la légitime défense

40
Tchad : raid meurtrier chez Yaya Dillo Djerou, le gouvernement évoque la légitime défense
Tchad : raid meurtrier chez Yaya Dillo Djerou, le gouvernement évoque la légitime défense

Africa-PressTchad. Une attaque des forces de défense et de sécurité chez l’opposant Yaya Dillo Djerou, le 28 février 2020 a entrainé la mort de plusieurs membres de sa famille dont la mère et l’enfant du candidat de l’opposition à la prochaine présidentielle

« Ils viennent de tuer ma mère et plusieurs de mes enfants », c’est avec ce message de l’opposant politique Yaya Dillo Djerou que les tchadiens se sont réveillés dans la matinée du 28 février, dernier jour de ce mois. Le message a été publié sur sa page Facebook suite à l’attaque meurtrière des militaires contre son domicile. Dans une vidéo publiée par le même canal, le candidat du Parti socialiste à la présidentielle de 2021 déclare avec plus de précisions que : « les membres de l’escorte présidentielle ont attaqué ma maison à cinq heures du matin. Ils ont tué ma mère, mon fils et trois de mes proches ».

Pour le ministre porte-parole du gouvernement, il s’agit d’une ‘’légitime défense’’ des forces de défense et de sécurité. Chérif Mahamat Zene souligne qu’il y’a eu : « un échange de tirs » qui a causé deux morts et cinq blessés dont trois parmi les forces de l’ordre.

Le porte-parole du gouvernement fait savoir que cette opération de l’armée fait suite : « à un refus systématique, depuis 48heures de Monsieur Yaya Dillo, appuyé d’un groupe de personnes armées, de répondre à deux mandats judiciaires ».

Il est à noter que les chefs d’accusation dont il est question sont liés aux prises de position de Yaya Dillo. L’homme politique a dénoncé le financement des activités de la première dame par les frais du trésor public. Ce qui lui aurait valu une plainte en 2020 pour diffamation et injures envers cette dernière. Aussi un accord signé avec les autorités sanitaires dans le cadre de la lutte contre le Covid-19.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here