une coalition de partis demande la “libération immédiate” des manifestants arrêtés

3

Africa-PressTchad. La Coalition pour le changement démocratique (CCD) a exigé mercredi la “libération immédiate” des manifestants arrêtés lors des manifestations du 6 février, et la “fin du système répressif mis en place contre la société civile et l’opposition”.

Selon son porte-parole Mahamat Bichara, les partis politiques membres de la CCD “constatent avec regret l’instrumentalisation à outrance de la justice lors des séances d’audition des manifestants ce lundi 8 février 2021”.
“”Le ridicule a été franchi avec le placement sous mandat de dépôt des prévenus avant même que les principaux concernés ne soient écoutés et pire encore, la manoeuvre a été faite par les gendarmes en lieu et place de l’autorité de poursuite”.

La Coalition rappelle que les manifestations ne peuvent être systématiquement interdites, étant d’essence constitutionnelles. “La place de Mahamat Nour Ibedou et ses compagnons d’infortune n’est pas dans la prison car ils n’ont fait qu’exercer un droit constitutionnel”.

L’audience de comparution est prévue ce vendredi 12 février au Palais de justice de N’Djamena.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here