voici la première réaction de Wakit Tamma face au volte-face de la CTDDH d’Ibedou

4
voici la première réaction de Wakit Tamma face au volte-face de la CTDDH d’Ibedou
voici la première réaction de Wakit Tamma face au volte-face de la CTDDH d’Ibedou

Africa-PressTchad. La Convention tchadienne de défense des droits de l’homme (CTDDH), l’un des membres de Wakit Tamma, a déclaré, le 11 septembre, qu’elle participera au dialogue national inclusif.

Une position qui ne surprend pas Wakit Tamma. La nouvelle est tombée le samedi 11 septembre. La Convention tchadienne de défense des droits de l’homme (CTDDH) a annoncé qu’elle participera au dialogue national inclusif en vue.

Une décision prise ’’ après une analyse approfondie de la situation dans laquelle se trouve notre pays en cette période de transition’’, a justifié le secrétaire général de ladite organisation, Mahamat Nour Ibedou.

Membre de Wakit Tamma, ’’elle entend désormais s’impliquer dans le processus de transition ainsi que dans les institutions et instances de notre pays’’, a-t-il ajouté.

Pourtant, la Coordination des actions citoyennes Wakit Tamma continue à clamer qu’elle ne participera pas dans les conditions actuelles aux instances de la transition.

Comment comprendre la position de la CTDDH ?
Contacté, le coordonnateur de Wakit Tamma, Max Loalnagar a indiqué que c’est un camarade qui se sépare. ’’ Avant lui il y avait d’autres personnes qui étaient là et qui sont partis.

Ce matin (lors de la marche du samedi matin, ndlr) il a, de façon un peu confuse soutenu une position qui paraît ambiguë’’. ’’Militants, sympathisants de Wakit Tamma! Vous avez été nombreux aujourd’hui plus que les deux dernières marches.

Je suis convaincu que les prochaines marches risquent d’entrainer plus de monde que cela. Vous marchez non pas pour vous-même. Vous marchez parce qu’il faut que les choses aillent dans les normes.

Le chemin est encore long. La lutte est multiforme. Soyez rassuré qu’avec cette détermination nous arriverons à nos fins. Comme je l’ai dit au début, restons mobilisés.

Parce que les luttes ont plusieurs formes. Et nous allons marcher avec nos diversités guidées. Ceux qui ont leur manière de voir les choses doivent être respectés.

Tant qu’ils continuent à œuvrer dans le même sens que nous. Nous ne sommes pas là pour notre propre honneur à nous. Non, nous sommes là pour le bien-être de la population comme le bien-être de tout le monde.

Comme les policiers qui nous surveillent pour le bien-être de certaines personnes au pouvoir qui nous combattent. Et nous rendons hommage surtout à nos martyrs qui sont tombés parce qu’ils marchaient pour que les choses changent.

Les choses doivent changer. Nous ne sommes pas d’accord avec ce qui se passe maintenant. Donc nous allons œuvrer pour que ces choses puissent changer.

Je vous remercie’’. Tel était en effet, le discours du secrétaire général de la CTDDH, Mahamat Nour Ibedou lors de la marche pacifique de Wakit Tamma du 11 septembre.

Le coordonnateur de Wakit Tamma, Max Loalngar, a fait savoir qu’il a l’information depuis le jeudi passé. ’’Ce n’est pas grave, on espère que sur le point des droits de l’homme on va travailler.

Relativement à Wakit Tamma, on pourrait se retrouver dans la rue comme on l’a fait maintenant’’. Il ajoute que les mesures seront prises ’’du point de vue stratégique pour que nous n’ayons qu’une position uniforme’’.

Wakit Tamma informe que les membres de la coordination se réuniront d’ici peu de temps. ’’Nous ferons une déclaration qui ne souffrira d’aucune ambiguïté’’.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here