CAN-2022 : au terme d’un match intense, l’Égypte élimine la Côte d’Ivoire lors des tirs au but

3
CAN-2022 : au terme d'un match intense, l'Égypte élimine la Côte d'Ivoire lors des tirs au but
CAN-2022 : au terme d'un match intense, l'Égypte élimine la Côte d'Ivoire lors des tirs au but

Africa-Press – Tchad. L’Égypte a éliminé la Côte d’Ivoire aux tirs au but mardi en huitième de finale de la CAN-2022 (0-0, t.a.b. 4-5).

Comme un symbole… Mohamed Salah a qualifié l’Égypte pour les quarts de finale de la CAN -2022 en inscrivant le cinquième penalty égyptien. Les Pharaons sont sortis vainqueurs au bout du suspense de la Côte d’Ivoire au terme d’un match au score vierge mais à l’intensité relevée.

En confiance, les Ivoiriens étaient pourtant bien entrés dans le match. Ils monopolisent le ballon et ne tardent pas à lancer leurs premières offensives en passant par les ailes. Serge Aurier déborde et s’écroule dans la surface mais l’arbitre ne bronche pas (5e).

Une Égypte impressionnante

Le bloc égyptien est cependant bien en place. Mohamed Salah fait office de premier défenseur pour presser haut les Éléphants et profiter de leur moindre erreur. Suite à une relance manquée par Simon Deli, Marmoush envoie une lourde frappe enroulée qui vient retomber sur la barre transversale du but ivoirien (17e).

À la moitié de la première période, une mauvaise nouvelle s’abat sur la Côte d’Ivoire : le milieu Franck Keissié est contraint de sortir, touché à la hanche. L’Égypte est sans pitié. Servi dos au but, Mohamed Salah se retourne et sert Mostafa Mohamed en profondeur. L’attaquant oblige Ali Sangaré à détourner en corner (36e).

Après avoir dominé, la Côte d’Ivoire est acculée dans son propre camp. En raison du pressing égyptien, elle ne parvient plus à se projeter hors de sa moitié de terrain, à l’exception d’une action collective aboutissant à un ciseau retourné de Sangaré qu’El Shenawy détourne (38e). Le portier s’affaire aussi sur une frappe d’Haller (45e+1).

Les Pharaons perdent leur gardien

En deuxième période, oublié de la défense et servi royalement par Salah, El Solia vendange une occasion favorable (52e). Quelques minutes plus tard, Mostafa Mohamed ne cadre pas sa frappe (63e). Les Éléphants réagissent sur corner : Nicolas trouve Ibrahim Sangaré qui remise pour Halle. La tête de l’Ajacide est bien placée mais Mohamed El Shenawy claque le ballon hors du cadre (68e).

L’entrant Trezeguet reçoit une passe précise à gauche de la surface et envoie une frappe qui passe juste à côté du poteau droit (73e). Nicolas Pépé répond de deux frappes (75e, 78e).

Cependant, El Shenawy se blesse sur une double parade et doit laisser sa place à Gabasky, le gardien du Zamalek. Il s’illustre aussitôt en allant chercher un corner (90e+1).

Dos à dos à la fin du temps réglementaire.

L’Égypte revient fort à la reprise du jeu en se procurant une double occasion par Trezeguet (91e) puis Mohamed Sherif (93e). Dans un rythme cassé par les bobos des deux équipes, la Côte d’Ivoire finit la mi-temps mieux qu’elle ne l’a commencé : une frappe pure d’Ibrahim Sangaré est détournée in extremis par Gabasky (114e). Le ballon va d’un bout à l’autre du terrain sans que les équipes ne parviennent à forcer la décision.

Reste alors les tirs aux buts. Et à ce petit jeu, ce sont les Égyptiens qui l’emportent, bien aidés par le raté d’Eric Bailly sur le troisième penalty. L’Égypte peut jubiler. Après une phase de groupes compliquée, elle tient un premier match référence et affrontera le Maroc en quarts de finale.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Tchad, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here