Nutrition : ”Aucune région dans le monde ne répond aux recommandations pour une vie saine”

3
Nutrition : ”Aucune région dans le monde ne répond aux recommandations pour une vie saine”
Nutrition : ”Aucune région dans le monde ne répond aux recommandations pour une vie saine”

Africa-Press – Tchad. Dans le monde, les régimes alimentaires sont loin d’être sains et ne sont pas améliorés, constate le rapport mondial sur la nutrition 2021. Il existe un écart important de consommation d’aliments recommandés et peu recommandés.
Selon le document, la consommation de fruits et légumes est toujours inférieure d’environ 50% au niveau recommandé de cinq portions par jour considéré comme sain ( 60% et 40% respectivement), et les apports en légumineuses et noix sont chacun plus des deux tiers inférieurs aux deux portions recommandées par jour.
En revanche, la consommation de viande rouge et transformée est en augmentation et près de cinq fois le niveau maximum d’une portion par semaine, tandis que la consommation de boissons sucrées, qui ne sont recommandées en aucune quantité, augmente également.
Malgré certaines variations entre les régions, déplore le document, aucune région ne répond aux recommandations pour une vie saine. « Les pays à faible revenu continuent d’avoir les apports les plus faibles d’aliments essentiels pour la santé tels que les fruits et légumes et les niveaux les plus élevés d’insuffisance pondérale, tandis que les pays à revenu élevé ont les apports les plus élevés d’aliments ayant les impacts élevés sur la santé et l’environnement, y compris la viande rouge, la viande transformée et les produits laitiers, et les niveaux les plus élevés de surpoids et d’obésité », détaille le document.
Les taux de morbidité et de mortalité liés à l’alimentation sont ainsi élevés et en augmentation dans la plupart des régions. 12 millions de décès attribuables à une mauvaise alimentation concernent les personnes adultes. Cela représente un quart (26%) de tous les décès d’adultes chaque année.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Tchad, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here