une formation organisée pour éviter la transmission du VIH de la mère à l’enfant

8
Tchad : une formation organisée pour éviter la transmission du VIH de la mère à l’enfant
Tchad : une formation organisée pour éviter la transmission du VIH de la mère à l’enfant

Africa-PressTchad. Une formation des prestataires de soins sur la prévention de transmission du VIH sida de la mère à l’enfant (PTME) et la prise en charge des enfants infectés a démarré ce midi à Dougouya.

Cette séance de travail vise à contribuer à l’amélioration de la prise en charge des femmes enceintes lors des consultations prénatales recentrées y compris la prise en charge du VIH des celles dépistées positives ainsi que les enfants exposés. La formation vise également à redynamiser la délégation des taches dans les structures sanitaires des provinces suivantes : Batha, Sila, Hadjer Lamis, Salamat, Barh Elgazal, Mayo Kebbi Est et Ndjamena.

Le coordonnateur du programme national de prévention de transmission du VIH de la mère a l’enfant Dr Abdoulaye Mahamat Hassan, fait savoir que le Tchad fait partie des pays africains dont le nombre des enfants accédant au traitement aux ARV, a doublé entre 2009 à 2012. Il ajoute que, le nombre d’enfants nécessitant un traitement VIH diminuera puisque les nouvelles infections sont en baisse. Pour cela, il faut que des mesures urgentes doivent être prises afin d’améliorer le diagnostic précoce du VIH chez les enfants et d’assurer un accès aux traitements antirétroviraux.

Dr Abdoulaye Mahamat Hassan explique que, le Tchad a l’instar des autres pays s’inscrit dans la stratégie d’accélération de l’ONUSIDA à savoir, 90 90 90 d’ici 2022. Et pour la vision suivante : pour une génération d’enfants tchadiens sans sida grâce a un conseil dépistage systématique chez toute femme enceinte et à une mise sous ARV, conformément aux directives nationales de toutes les femmes enceintes séropositives.

Cette vision a pour principes fondamentaux le respect des valeurs d’équité et de solidarité dans l’accès à la prévention, aux soins et au traitement des femmes enceintes et des enfants vivant avec le VIH, le contrôle de qualité des services offerts et la durabilité des acquis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here