une incursion policière fait trois morts à la maison d’arrêt d’Amsinéné

3
Tchad : une incursion policière fait trois morts à la maison d’arrêt d’Amsinéné
Tchad : une incursion policière fait trois morts à la maison d’arrêt d’Amsinéné

Africa-PressTchad. Dans la nuit du mardi 16 au mercredi 17 février, trois prisonniers ont perdu la vie et plusieurs autres ont été blessés au cours d’une tentative de déplacement forcé des détenus pour la prison de Klessoum.

Le secrétaire général de la Convention tchadienne de défense des droits de l’Homme, Mahamat Nour Ibédou fait savoir qu’une tentative de déplacement forcé des prisonniers de la maison d’arrêt d’Amsinéné pour Klessoum a dégénéré en morts d’hommes. Il accuse la direction générale de service de sécurité des institutions de de l’Etat (DGSSIE) et le Groupement mobile d’intervention de la police (GMIP) d’être à l’origine de cet incident.

« LE GMIP ET LA DGSSIE ont fait irruption à 1heure du matin à la prison d’Amsinéné en vue du déplacement des prisonniers vers la nouvelle prison de Klessum. », déclare Mahamat Nour Ibédou. Il ajoute que : « A cette occasion des brutalités inouïes dont des bastonnades, des tirs à balles réelles et des grenades lacrymogènes furent exercés sur les détenus. »

« Il leur était exigé de laisser leurs effets personnels sur place; ayant voulu refusé, les détenus furent soumis à des violences dignes des camps de concentrations nazis. », regrette le défenseur des droits de l’Homme. Mahamat Nour Ibédou affirme que : « le bilan provisoire s’élèverait à trois morts et plus d’une centaine de blessés dont dix graves. Une barbarie inexplicable ! »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here