TOGO : Des détenus politiques au troisième millénaire, ça sert à quoi pour un pays comme le Togo ?

10
TOGO : Des détenus politiques au troisième millénaire, ça sert à quoi pour un pays comme le Togo ?
TOGO : Des détenus politiques au troisième millénaire, ça sert à quoi pour un pays comme le Togo ?

Africa-Press – Togo. Quand d’autres pays se battent sans relâche pour mettre en place les mécanismes de la bonne gouvernance et du développement durable, le Togo est encore à la traîne en persécutant sans vergogne ses propres fils et filles en mettant de côté les problèmes fondamentaux pour un meilleur devenir de la République.

Pourquoi cette dichotomie, trahissant ainsi les règles élémentaires d’un État qui a l’impératif catégorique de protéger tout le monde sans distinction.

J’invite les auteurs des arrestations arbitraires des togolais que le monde entier se moque éperdument de nous. Ce n’est nullement une gloire pour personne de faire souffrir à dessein des innocents.

Enfin, si le Togo ne peut pas protéger ses propres enfants, qui d’autre le fera à notre place.

Pour être conséquent envers le peuple et ses institutions, la politique est le domaine des contradictions entre les acteurs, si tel n’est pas le cas, alors nous faisons l’apologie de la pensée unique.

Pour que le Togo sorte de ces persécutions démesurées et immorales, il faut faire recours à la raison et penser véritablement à l’avenir qui nous lie en tant que fils d’une même nation.

Arretez de faire souffrir des innocents et mettez en place les vertus ancestrales de l’arbre à palabres pour résoudre immédiatement les problèmes qui nous divisent.

Ce n’est pas en emprisonnant des innocents que les togolais vont renoncer à réclamer le bonheur pour tous.

Les auteurs de cette voie suicidaire et antidémocratique font fausse route.

Le Togo n’a plus besoin de détenus politiques et d’opinions devant les grands chantiers qui nécessitent une mutualisation des forces et compétences devant nous permettre de rattraper un temps soit peu notre retard dans tous les domaines.

M. Faure, tout n’est pas encore perdu, les togolais doivent se regarder en face pour éteindre ce feu et ce feuilleton marqués par un océan de larmes et de sueurs inutiles.

Naboudja

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Togo, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here