Togo/Tension entre OLAM et les Cotonculteurs : un accord pour sauver et relancer la Filière Cotonnière

1
Togo/Tension entre OLAM et les Cotonculteurs : un accord pour sauver et relancer la Filière Cotonnière
Togo/Tension entre OLAM et les Cotonculteurs : un accord pour sauver et relancer la Filière Cotonnière

Africa-Press – Togo. À la veille de la campagne cotonnière 2024-2025, un accord essentiel a été conclu pour revitaliser la filière cotonnière au Togo, malgré les tensions récentes entre OLAM et les regroupements de producteurs. Les 11 et 12 juin derniers, une concertation majeure a réuni à Lomé la Nouvelle Société Cotonnière du Togo (NSCT) et la Fédération Nationale des Groupements de Producteurs de Coton du Togo (FNGPC), sous la supervision du ministre de l’Agriculture, Antoine Lekpa Gbegbeni.

L’issue des discussions a apporté des résultats concrets et encourageants pour ce secteur en crise. Le prix d’achat du coton graine a été fixé à 300 FCFA par kilogramme pour le premier choix et à 280 FCFA pour le second choix, offrant ainsi un tarif compétitif aux producteurs. De plus, les engrais NPKSB 12-20-18-5-1 et Urée 46% N seront vendus au prix subventionné de 14 000 FCFA le sac de 50 kilogrammes, réduisant le coût pour les agriculteurs.

Une mesure clé de cet accord est la création d’un comité tripartite composé de représentants de la FNGPC, de la NSCT et de l’État, représenté par les ministères de l’Agriculture et des Finances. Ce comité sera chargé de superviser les questions stratégiques et d’assurer une coordination efficace au sein de la filière cotonnière.

« Ces décisions visent à soutenir les producteurs dans leurs efforts et à les encourager à améliorer la productivité de leur culture », a déclaré Antoine Gbegbeni. Il a également exhorté les encadreurs et les techniciens à fournir un accompagnement de qualité aux producteurs pour maintenir l’élan de croissance dans la production.

Pour rappel, les cotonculteurs, en conflit avec le groupe OLAM – Togo, ont récemment sollicité l’intervention du chef de l’État, Faure Gnassingbé, pour résoudre le différend. L’État a montré une écoute attentive, préparant ainsi le terrain pour une campagne 2024-2025 plus sereine et prometteuse.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Togo, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here