Togo-Binafam Kohan appelle à une « coalition électorale solide »

4
Togo-Binafam Kohan appelle à une « coalition électorale solide »
Togo-Binafam Kohan appelle à une « coalition électorale solide »

Africa-Press – Togo. Bien que l’opposition soit majoritaire dans le pays, le Togo est gouverné depuis une cinquantaine d’année par l’Union pour la République (UNIR). Une anomalie qui, selon Binafam Kohan, cadre des Forces démocratiques de la République (FDR), un parti de l’opposition présidé par Me Dodji Apévon, doit être corrigée à travers « une coalition électorale solide ».

Lire son posting consultable sur sa page Facebook

« La minorité de blocage au parlement n’est possible que dans une démocratie. Or, le Togo est un régime despotique. Ce qu’il faut, c’est que l’opposition qui est majoritaire dans l’opinion s’organise pour remporter les prochaines élections législatives. Cela ne sera possible que si elle forme une coalition électorale solide. Sans cela, les partis d’opposition auront quelques sièges ; mais au finish, cela ne servira pas aux populations pour lesquelles nous nous battons. Cela profitera plutôt au régime en place qui sera vu à l’extérieur comme une démocratie.

Je nous convie à réfléchir profondément à la possibilité de former une coalition électorale gagnante face au pouvoir lors des prochaines élections législatives. Dans tous les cas, nous aurons plus de chance que si nous abordons le scrutin en rangs dispersés. Personne ne peut me convaincre du contraire. Les conditions d’organisation des élections sont en notre défaveur. Mais ce handicap peut être surmonté si nous faisons le sacrifice de taire nos querelles inutiles pour s’inspirer de la gauche française et de l’opposition sénégalaise.

Si nous sommes tous vraiment guidés par l’intérêt général, c’est-à- dire par le bien-être des populations, nous pouvons surmonter nos divergences. Que le bon Dieu nous inspire pour que nous cessons de poser des actes qui ne nous honorent pas, mais qui nous décrédibilisent.

BINAFAM »

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Togo, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here