Togo-Jean-Paul Oumolou placé sous mandat de dépôt

11
Togo-Jean-Paul Oumolou placé sous mandat de dépôt
Togo-Jean-Paul Oumolou placé sous mandat de dépôt

Africa-Press – Togo. Quatre heures de temps ont suffit au juge d’instruction pour sceller ce soir le sort du bouillant activiste politique très connu sur les réseaux sociaux Jean Paul Omolou. Le juge a décerné à son encontre un mandat de dépôt.

Sous 4 chefs d’accusation, Jean Paul Omolou a été déféré en ce vendredi 12 octobre 2021 en début d’après-midi devant le juge d’instruction qui se trouve être son ancien camarade du campus. Malgré cette affinité ce dernier l’a placé sous mandat de dépôt. (Le mandat de dépôt est l’ordre donné par un juge au directeur d’une prison de recevoir ou de maintenir en détention une personne condamnée à de la prison ferme. Le mandat de dépôt peut aussi être délivré à l’encontre de personnes qui n’ont pas encore été jugées, dans le cadre d’une instruction comme c’est le cas de JPO affectueusement surnommé par ses proches. La personne détenue se trouve alors placée en détention provisoire et fait l’objet d’un mandat de dépôt correctionnel ou d’un mandat de dépôt criminel, selon la gravité de l’affaire).

Eh bien ! en principe Jean Paul Omolou devrait retourner à la Prison civile de Lomé ce soir (prison qu’il connaît bien pour y avoir séjourné en 2004 dans le cadre de revendications estudiantines), mais en raison de la situation de Covid-19, il est reconduit au SCRIC (service de renseignements).

Tout comme à son arrivée, Jean Paul Omolou a été reconduit menotté comme un vulgaire voleur.

Les agents du SCRIC n’ont pas voulu que le maigre public approche le prévenu. Et pour surprendre le public. Ils ont emprunté une porte dérobée au niveau du tribunal pour enfants alors que le public était rassemblé devant le portail qui fait face au bureau du procureur de la République.

Signalons que aucun responsable politique, ni associatif n’était présent au tribunal cet après-midi en dehors de deux jeunes qui se réclament du Mouvement patriotique du 5 octobre (MO5). Gérard Adja, le vice-président du MPDD était arrivé en retard. Côté organisations des défenses de droits de l’Homme, on notait la présence de l’équipe de monotoring du CACIT et de REJADD.

Résident dans la diaspora, l’ancien Coordinateur de la section estudiantine du Mouvement patriotique du 5 octobre (MO5), Jean Paul Omolou de passage à Lomé a été interpellé dans des conditions rocambolesques par des éléments du SCRIC.

Source:togoscoop

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Togo, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here