Incendie du 10 juillet au Port de Lomé : Une enquête officielle pointue pour situer les responsabilités, le pire évité

6
Incendie du 10 juillet au Port de Lomé : Une enquête officielle pointue pour situer les responsabilités, le pire évité
Incendie du 10 juillet au Port de Lomé : Une enquête officielle pointue pour situer les responsabilités, le pire évité

Africa-PressTogo. 48h après le grave incendie qui a touché une partie du Port de Lomé, une importante réunion intersectorielle et interministérielle a été organisée par des officiels togolais. Cette réunion de crise s’est déroulée à Lomé, en présence des principaux responsables de cette infrastructure portuaire et des ministres Stanislas B. Baba, Edem Tengue (de l’Economie maritime) et Yark Damehame de la Sécurité et de la Protection civile.
Le grave incendie qui s’est déclaré dans la nuit du samedi 10 juillet au dimanche 11 juillet au Port de Lomé a emporté d’importants stocks de coton. Très précisément un vaste entrepôt de fibres de coton.
Aucune perte en vie humaine n’a été déplorée selon le Ministère de la Sécurité et de la Protection civile, mais de lourdes pertes matérielles ont été dénombrées, estimées à des milliards de fcfa.
La réunion intersectorielle tenue ce 12 juillet à Lomé, sous la coordination des ministres Baba (conseiller en sécurité maritime de Faure Gnassingbé), Yark, et Tengue a annoncé l’ouverture d’une enquête officielle administrative pour situer très précisément les responsabilités dans ce sinistre. Une enquête qui veut ratisser large, en prenant en compte tous les maillons de la chaîne de responsabilité devant intervenir dans la prévention de ce drame. «Nous allons demander à tous les entrepôts de coton de fournir les sûretés dont ils disposent contre les incendies», a indiqué comme mesure le ministre Baba.
Les échanges de ce 12 juillet ont d’ores et déjà permis de diagnostiquer une défaillance et des manquements dans la coordination des services chargés de contrer ce type de sinistre. Ces échanges intersectoriels et interministériels ont énuméré une série de recommandations à prendre en compte pour prévenir à l’avenir de pareils sinistres.
Plusieurs témoins de ce sinistre ont déploré le manque de bouches d’incendie idoines devant aider les sapeurs-pompiers à lutter contre les flammes. Le sinistre de ce 10 juillet aurait pu causer de plus graves dégâts matériels, au regard de la proximité du lieu du sinistre d’avec des sociétés important des liquides inflammables au Togo.
Le Port de Lomé est le seul port en eau profonde naturelle en Afrique occidentale, avec un tirant d’eau d’au moins 16m. Cette infrastructure portuaire fait face à une hyper rude concurrence ces 10 dernières années dans la sous-région ouest-africaine et doit aussi rivaliser avec des concurrentes d’Afrique centrale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here