Togo/Lomé : Des feux hors service et des lampadaires éteints, mais des radars flash installés

7
Togo/Lomé : Des feux hors service et des lampadaires éteints, mais des radars flash installés
Togo/Lomé : Des feux hors service et des lampadaires éteints, mais des radars flash installés

Africa-Press – Togo. À Lomé, la capitale togolaise, de nombreux feux de signalisation sont en panne sur plusieurs artères principales, comme l’a constaté l’Association des Journalistes pour la Sécurité Routière (AJSR). Ces défaillances concernent notamment les carrefours GTA, Adidoadin Fin Pavé (Hôtel Concorde), Totsi-Avenue Pya (Maison Adébayor), et Carrefour Todman.

« En ces instants où nous déplorons la recrudescence des accidents et leur cortège de victimes, il est également primordial de rappeler aux autorités la nécessité de déployer tous les efforts possibles pour garantir la fluidité de la circulation. Dans un premier temps, il convient de réparer les feux de signalisation défectueux ou, en attendant l’intervention des spécialistes, de renforcer la présence des forces de sécurité sur ces axes. Il est également essentiel que les autorités veillent à assurer un éclairage adéquat des voies », a indiqué Folly Koutoukloui, président de l’AJSR.

Ces dysfonctionnements, aggravés par les fréquents délestages, sont à l’origine d’accidents et d’altercations entre conducteurs. En plus des feux de signalisation, de nombreux lampadaires restent éteints, plongeant certaines zones dans une obscurité dangereuse.

« Je rentre chez moi chaque soir à Avépozo en empruntant le boulevard du Mono. Depuis plusieurs mois, du rond-point Pirogue jusqu’à Cimtogo, les lampadaires sont constamment éteints, rendant la route dangereusement sombre. On peut comprendre que cela arrive temporairement, mais des mois durant, c’est inadmissible », a confié Clément Zoglo, cordonnier à Amoutiévé.

Alors que les feux de signalisation et les lampadaires restent hors de service, les autorités ont trouvé opportun de commencer l’installation de radars flash. Une décision qui semble totalement déconnectée des priorités urgentes de la ville. Pourquoi installer des radars flash alors que les dispositifs de base pour assurer la sécurité routière ne fonctionnent pas ? C’est un paradoxe inexplicable qui illustre une gestion pour le moins maladroite et incohérente des problèmes de sécurité routière.

L’AJSR appelle les usagers à redoubler de vigilance sur les routes, dans un contexte où la sécurité semble passer au second plan au profit de mesures répressives.

Avec icilome

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Togo, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here