20 mai 2021: Mgr Jean Mbarga l’archevêque métropolitain de Yaoundé prie pour l’unité du Cameroun

4
20 mai 2021: Mgr Jean Mbarga l’archevêque métropolitain de Yaoundé prie pour l’unité du Cameroun
20 mai 2021: Mgr Jean Mbarga l’archevêque métropolitain de Yaoundé prie pour l’unité du Cameroun

Africa-PressCameroun. A l’occasion de la 49ème édition de la fête de l’Unité nationale du Cameroun célébrée le 20 mai dernier, une messe pour l’unité du Cameroun a été dite à Yaoundé par l’archevêque métropolitain de la ville, Mgr Jean Mbarga. Cette messe a été célébrée à la basilique Marie Reine des Apôtres de Mvolyé. Au cours de cette messe, l’archevêque a déclaré que: «il y a quelque chose de divin dans l’unité», relève le quotidien national bilingue Cameroon Tribune en kiosque ce 21 mai 2021. Le prélat est convaincu que: «Dieu unit. Dieu ne veut pas les divisions. Dieu veut que nous soyons unis en Lui».

Cette célébration religieuse a été rehaussée par la présence de hautes personnalités, au rang desquelles: le ministre directeur du Cabinet civil, Samuel Mvondo Ayolo, représentant personnel du Président de la République, le gouverneur de la région du Centre, Naseri Paul Bea, le préfet du Mfoundi, Emmanuel Mariel Djikdent, et le maire de la ville de Yaoundé, Luc Messi Atangana entres autre.

Alors que l’unité du Cameroun est éprouvée par plusieurs menaces internes et externes, Mgr Jean Mbarga, célébrant du jour, a invité les chrétiens à méditer sur la conscience nationale et ses vertus. Moyen par excellence, selon lui, pour que l’Esprit-Saint remplisse la vie des uns et des autres, et ouvre leurs cœurs à l’unité.

Notre confrère précise que l’un des moments phares de cette messe de la Nation a été «la mise en place du drapeau national devant la statue de la vierge Marie, non seulement reine des apôtres, mais aussi patronne du Cameroun. Ceci, pour confier le pays et ses habitants à ses soins maternels. Cette prière d’intercession a été suivie par la remise au représentant personnel du président de la République d’une statuette de la mère du Christ. Un symbole d’amour à la République du Cameroun et à son chef, selon Mgr Jean Mbarga», lit-on.

Initiée par l’archevêque métropolitain de Yaoundé et célébrée depuis 2015, «la messe de la Nation est une occasion de prier en faveur de la paix et la sécurité au Cameroun, dans un contexte marqué par diverses menaces sécuritaires (Boko Haram, bandes armées sécessionnistes, instabilité à la frontière avec la République centrafricaine). A ceci s’ajoute une montée en puissance du discours haineux et de la xénophobie au sein de la population. Elle vise également à renouveler la dévotion à Marie, elle qui intercède pour la paix et la stabilité du Cameroun, officiellement depuis le 8 décembre 1890», écrit le journal.

Wilfried ONDOA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here