NOSO : les Amba Boys confirment la mort d’un puissant ‘Général’

9
NOSO : les Amba Boys confirment la mort d’un puissant ‘Général’
NOSO : les Amba Boys confirment la mort d’un puissant ‘Général’

Africa-Press – Cameroun. • Il s’agit du général Cross and Die

• Il a été abattu par les militaires

• Les groupes armés séparatistes traversent des moments difficiles

L’information rapportée par les plateformes proches de l’armée camerounaise est confirmée par les activistes ambazoniens. Le redoutable chef de guerre, le général « Cross and Die » a été neutralisé par les éléments de l’armée camerounaise décidés à en finir définitivement avec les groupes armés séparatistes dans le NOSO.

Selon les sources proches de l’armée, « Cross and Die » a été abattu alors qu’il prenait de l’alcool. « Le terroriste ambazombien “Cross and die” neutralisé ce soir au quartier Tamafen dans la région du nord-ouest, alors qu’il s’apprêtait à vider sa cinquième bouteille de bière », raconte l’activiste Patrick Mballa.

Bien qu’ils confirment la mort de leur combattant, les cybers activistes ambazoniens livrent un autre récit des circonstances de son assassinat. « Nous avons des informations confirmées selon lesquelles le général Cross and Die est tombé. Des sources indiquent qu’il a été pris en embuscade lors d’un enterrement à Ntamafe à Mankon par l’armée camerounaise », précise une source ambazonienne.

Les groupes armés séparatistes seraient actuellement en difficulté. Retranché dans la forêt, le général No Pity aurait perdu plusieurs éléments et se retrouve sans arme.

Malmené, Amba Boy reconnait la nouvelle force de frappe l’armée

Le 20 septembre 2021, quelques jours après l’assassinat de 15 soldats camerounais dans la région du Nord-Ouest, le ministre de la défense Beti Assomo avait établi que les groupes armés séparatistes faisaient usage d’armes lourdes et bénéficient de divers appuis extérieurs. Il s’était engagé à changer de paradigme pour contrer les attaques des groupes armés séparatiste. Le ministre semble joindre l’acte à la parole. Après un week-end particulièrement rude pour les Amba Boys retranchés désormais dans des forêts, les plateformes sécessionnistes révèlent que l’armée fait désormais usage d’armes sophistiquées et très destructrices.

Les groupes armés séparatistes pour réduire les pertes qu’ils subissent entendent changer de stratégie pour s’adapter aux nouvelles réalités du terrain.

« Nous devons éviter de nous regrouper en un seul endroit dans la brousse. L’armée camerounaise utilise maintenant des obus de mortier et un tas d’autres armes sophistiquées. Nous devrions vivre une vie de gorille mignon », déclare un combattant séparatiste.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Cameroun, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here