Alternance au SDF/Jean Michel Nintcheu: «J’ai une mission à accomplir à la tête du SDF pour lui permettre de retrouver le couloir de l’opposition radicale»

2
Cameroun - Alternance au SDF/Jean Michel Nintcheu: «J’ai une mission à accomplir à la tête du SDF pour lui permettre de retrouver le couloir de l’opposition radicale»
Cameroun - Alternance au SDF/Jean Michel Nintcheu: «J’ai une mission à accomplir à la tête du SDF pour lui permettre de retrouver le couloir de l’opposition radicale»

Africa-PressCameroun. La bataille de succession à la présidence du Social Democratic Front (SDF) s’intensifie depuis l’annonce le 11 février 2021 de sa retraite politique par l’actuel président, Ni John Fru Ndi. Parmi ses potentiels dauphins, l’honorable Jean-Michel Nintcheu. Le président régional du parti au Littoral a clairement laissé entendre qu’il se présenterait à l’élection pour succéder à son «mentor», dans un entretien ce mardi 16 mars 2021 à Radio Equinoxe.

«A partir du moment où le Chairman va décider de ne plus être candidat, je vais me lancer. Voilà le seul préalable», a-t-il déclaré. Il n’a pas manqué de décliner les motivations qui le poussent à prétendre au fauteuil présidentiel de sa formation politique. « J’y pense tous les jours. Je pense que je dois être candidat parce que j’ai une mission à accomplir à la tête de mon parti, une mission de sauvegarde, une mission de service public. Une mission qui va permettre au SDF de retrouver son véritable couloir de l’opposition radicale vis-à-vis du système maffieux de Yaoundé. On n’aurait jamais dû laisser ce couloir. Nous sommes l’ombre de nous-mêmes».

Jean-Michel Nintcheu, en froid avec son camarade et député Joshua Osih, celui qui occupe actuellement le poste de vice-président du SDF, n’a pas manqué de l’égratigner, l’accusant d’avoir bradé l’idéologie du parti en s’acoquinant avec les thuriféraires du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC), le parti au pouvoir.

«Osih a trahi la confiance que nous avons placée en lui en 2018 en allant à une élection comme sparring-partner, en prenant l’argent à l’adversaire pour se faire laminer dans les élections. Osih a trahi la confiance du peuple camerounais. C’est pour cette raison que Osih ne vaut même plus le prix du papier sur lequel j’écris son nom»

, assène le patron du SDF au Littoral, qui appelle son camarade à démissionner de son poste de vice-président avant le prochain National Executive Committee (NEC), qui sera sans doute déterminant pour la désignation du prochain Chairman du parti.

Il n’est pas superflu de penser que l’acrimonie qui prévaut entre les deux potentiels dauphins de John Fru Ndi en ce moment revêt un enjeu électoraliste certain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here