Deuil: Paul Biya envoie à travers Atanga Nji un violent message aux Ambaboys

6
Deuil: Paul Biya envoie à travers Atanga Nji un violent message aux Ambaboys
Deuil: Paul Biya envoie à travers Atanga Nji un violent message aux Ambaboys

Africa-Press – Cameroun. L’Etat Camerounais a rendu un dernier hommage aux victimes de l’attentat d’Ekondo Titi la vie à plusieurs personnalités du milieu. Atanga Nji, le chef de l’administration territoriale a pris par eux cérémonie et a rendu un vibrant hommage notamment à Timothée Aboloa tué aux côtés de 6 autres dans une embuscade, a été retirée de la morgue de l’hôpital général de Yaoundé. Il a profité de l’évènement pour transmettre un message de Paul Biya aux Ambaboys.

“Il a été brutalement assassiné par des terroristes… Je tiens à exprimer notre tristesse et à transmettre à la famille le message de condoléances du président de la République, Paul Biya, chef de l’État et chef des administrateurs… Je tiens également à transmettre à la famille un message de condoléances du Premier ministre qui est attristé par cela. C’était un soldat et mort sur le front de bataille, nous sommes là pour l’accompagner. Le président et le chef de l’État ont donné des instructions pour le décorer à titre posthume… Ceux qui l’ont tué n’auront jamais la paix… Nous continuerons à traquer ces terroristes suivant les instructions du chef de l’État. ” a déclaré Atanga Njie.

« Ceux qui déposeront volontairement leurs armes seront emmenés au Centre de DDR et nous leur donnerons de nouvelles possibilités de vivre en citoyens responsables… Je pense que la population devrait se lever et travailler, main dans la main avec les autorités administratives locales ainsi que les forces de l’ordre. Pour que ces poches de résistants soient neutralisées. ” a précisé Atanga Njie

Il s’agit là d’un violent avertissement de la part de Yaoundé. Attaque à la bombe à Ekondo Titi : Paul Biya envoie un important message aux populations

Quelques jours après la sanglante attaque à la bombe à Ekondo-Titi, l’émotion est toujours vive. Les populations sont toujours sous le choc après la mort violente de plusieurs autorités administratives. Après cette attaque, le Gouverneur de la Région du Sud-ouest est allé transmettre un message du président Paul Biya aux populations.

le Gouverneur de la Région du Sud-ouest , Bernard okalia Bilaï a effectué une visite éclaire sur le terrain pour s’entretenir avec ses administrés suite au drame ayant coûté la vie à cinq personnes dont le sous-préfet, le maire d’Ekondo titi et des forces de défense. Bernard okalia Bilaï s’est voulu rassurant.

“Nous sommes venus sur très hautes instructions du Chef de l’État et de son Gouvernement pour rassurer les populations d’Ekondo Titi qui ont vécu des moments traumatisants hier avec l’assassinat de leur sous-préfet, de leur maire et des forces de sécurité dont un officier.

Pour leur dire que le chef de l’Etat est déterminé à éradiquer ce phénomène de terrorisme et la recrudescence d’actes terroristes dans la région du Sud-ouest et particulièrement dans l’arrondissement d’Ekondo-Titi et le département du Ndian qui ces derniers mois est en train de payer un prix lourd, on ne sait pourquoi. Après les élèves et les enseignants du Lycée Bilingue, après les six délégués départementaux aujourd’hui c’est les symboles de la République à savoir le sous-préfet le maire élu et les officiers de l’armée.”

Rappelons qu’une attaque à la bombe contre le convoi du maire d’Ekondo Titi, dans le département du Ndian, région du Sud-Ouest du Cameroun, a fait, mercredi, six mort et plusieurs blessés, a-t-on appris auprès des autorités locales.

« Le convoi du maire et du sous-préfet était en tournée socio-économique lorsque leur véhicule a roulé sur un engin explosif autour de Bekora, localité située dans l’arrondissement d’Ekondo-Titi », a indiqué à l’Agence Anadolu, le préfet du département du Ndian, Gilbert Guibai Baldena, précisant que l’attaque a eu lieu vers midi (heure locale).

« Il y a eu six morts dont le sous-préfet, le maire, le chauffeur et des militaires », a souligné le préfet ajoutant que les dégâts matériels sont énormes. L’attaque n’a pas été revendiquée mais les autorités pointent du doigt les groupes armés séparatistes qui opèrent dans la zone.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Cameroun, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here