Interdits de sortie, voici comment les ministres de Biya passent leurs congés

7
Interdits de sortie, voici comment les ministres de Biya passent leurs congés
Interdits de sortie, voici comment les ministres de Biya passent leurs congés

Africa-PressCameroun. • Certains ministres s’amusent

• D’autres sont inquiets

• Tous sont interdits de sorite du territoire

C’est un secret de polichinelle. Dion Ngute et ses ministres sont interdits de sortie du territoire camerounais pendant la période estivale. Certains membres de l’exécutif en congés depuis quelques jours ne pouvant plus se rendre en occident (France, Canada, Usa, Italie…) comme par le passé, s’occupent au Cameroun comme ils peuvent. Si certains s’offrent des moments de repos, d’autres (impliqués dans de graves scandales), perdent le sommeil.

« Oui mes congés se passent bien merci beaucoup. Oui, je les passe à Douala, les pieds dans l’eau. Oui. C’est gentil. Merci. À bientôt pour la reprise. Ah oui, c’est à l’hôtel Best Western Plus Soaho Douala airport », c’est par ces mots que le ministre délégué au ministère de la justice, Jean de Dieu Momo annonce les couleurs de ses vacances.

Momo est le ministre le plus heureux du gouvernement de Biya. Indifférent aux multiples critiquent qu’il essuie régulièrement, il s’est confié ces derniers jours au magazine Jeune Afrique qui lui a dressé un portrait peu flatteur. Le ministre s’en moque.

Très présent sur les réseaux, il montre à ses milliers d’abonnés une partie de ses activités champêtres. Jean de Dieu Momo dit marcher dans les pas de son mentor, le président de la République Paul Biya « Le président Paul Biya prêche par l’exemple et nous encourage à retourner au travail de la terre quelle que soit notre profession. Et il a raison, je le suis direct ! », a-t-il publié sur sa page Facebook.

Le ministre de la santé Manaouda Malachie qui amusait la toile il y a quelques mois avec les images des réceptions qu’il offre à son domicile en compagnie de son épouse fait moins de bruit. Cité dans l’affaire de détournement des fonds Covid-19, le ministre s’emploie à démontrer son innocence. Le moment n’est pas à la fête selon certains de ses proches.

L’heure n’est pas au repos du côté du ministre d’Etat secrétaire général de la présidence Ferdinand Ngoh Ngoh. Le proche collaborateur de Paul Biya également cité dans une affaire de détournement de fonds en complicité avec le directeur général du port autonome de Douala, Cyrus Ngo’o préparerait une violente réplique.

Son principal dénonciateur, le nommé Lazare Atou est déjà dans les mailles de la police selon le magazine Horizon Nouveau. « Lazare Atou, le patron du cabinet éponyme, qui revendique un mandat de sauvegarde et de gestion des actifs résiduels de l’ex-Rncf, l’ex-Oncpb et l’ex-Onpc est dans les mailles de la police. Depuis vendredi 4 juillet, il est placé en garde à vue au commissariat du 1er arrondissement de Douala avec trois de ses collaborateurs », révèle le journal.

De son côté, le ministre de l’administration territoriale Paul Atanga Nji ne semble pas concerné par les congés de l’exécutif. Le ministre vaque normalement à ses occupations et a d’ailleurs participé à un sommet de haut niveau au Nigéria pour lutter contre le terrorisme.

Vidéo

Vidéo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here