Formule 1 : Max Verstappen et Red Bull parachèvent leur saison de rêve en s’imposant à Abou Dhabi

3
Formule 1 : Max Verstappen et Red Bull parachèvent leur saison de rêve en s’imposant à Abou Dhabi
Formule 1 : Max Verstappen et Red Bull parachèvent leur saison de rêve en s’imposant à Abou Dhabi

Africa-Press – Cameroun. Sans rival ou presque, le pilote néerlandais a signé sa 19e victoire de l’année, dimanche, aux Émirats arabes unis. Il devance Charles Leclerc et George Russell, et remporte son troisième titre de champion du monde.

Jusqu’au bout, l’insatiable Max Verstappen n’a laissé que des miettes à ses concurrents. Dimanche 26 novembre, le pilote néerlandais a remporté le dernier Grand Prix de Formule 1 de la saison, à Abou Dhabi, pour parachever une année 2023 durant laquelle sa Red Bull a mené la plupart des courses, pour en gagner la bagatelle de 19… sur 22. Parti en pole position dans la capitale des Émirats arabes unis, Verstappen n’a tremblé qu’à l’occasion du premier tour, avant d’éloigner définitivement Charles Leclerc et d’enchaîner les 58 tours jusqu’à lever les bras sous les feux d’artifice.

Pouvait-il finalement en être autrement pour un pilote assuré depuis de longues semaines d’un troisième titre de champion du monde, au sein d’une écurie dominatrice depuis plusieurs années ? Dauphin de Verstappen au classement général, son coéquipier Sergio Perez a, lui, récupéré les fameuses miettes laissées par « Mad Max ». Le Mexicain est parvenu à ajouter deux trophées à sa collection personnelle en début de saison (Arabie saoudite et Azerbaidjan).

19 victoires, 1000 tours menés, + de 95% de victoires sur l’ensemble de la saison…

MAX VERSTAPPEN IMPÉRIAL remporte le dernier Grand Prix de la saison?#AbuDhabiGP #F1 pic.twitter.com/YVC8R0yo5M

— CANAL+ F1® (@CanalplusF1) November 26, 2023

Vous pouvez partager un article en cliquant sur les icônes de partage en haut à droite de celui-ci.

La reproduction totale ou partielle d’un article, sans l’autorisation écrite et préalable du Monde, est strictement interdite.

Pour plus d’informations, consultez nos conditions générales de vente.

Pour toute demande d’autorisation, contactez [email protected].

En tant qu’abonné, vous pouvez offrir jusqu’à cinq articles par mois à l’un de vos proches grâce à la fonctionnalité « Offrir un article ».

https://www.lemonde.fr/sport/article/2023/11/26/formule-1-max-verstappen-et-red-bull-parachevent-leur-saison-de-reve-en-s-imposant-a-abou-dhabi_6202470_3242.html

L’écurie au taureau a ainsi réussi à régner sur toutes les courses. Toutes ? Non. L’irréductible Carlos Sainz a en effet rajouté son nom au palmarès de la saison en remportant le Grand Prix de Singapour en septembre, offrant ainsi de précieux points à Ferrari. Car au-delà de savoir dans quelle proportion s’étendrait la domination de Max Verstappen et de Red Bull cette saison, la dernière course à Abou Dhabi servait surtout à déterminer les places d’honneur du tableau final, notamment au classement des constructeurs.

Mercedes d’un souffle devant Ferrari

Avec quatre points d’avance, Mercedes était sous la pression de Ferrari, d’autant que Charles Leclerc avait réussi à se faire sa place en première ligne lors des qualifications. Une fin de course un peu folle – dont les positions ont longtemps été rendues illisibles par les pénalités de secondes distribuées par les commissaires de courses – plus tard, les Flèches d’argent ont conservé leur position grâce à George Russell (3e de la course) et Lewis Hamilton (9e), alors que Carlos Sainz (18e) n’a pas réussi à aider son coéquipier Charles Leclerc (2e) à empocher des points.

Enfin, cette course était également l’occasion pour les Français Pierre Gasly et Esteban Ocon de se mesurer encore une fois l’un à l’autre, et de définir quel serait le meilleur pilote Alpine de la saison. Loin du compte, Gasly (12e) et Ocon (13e) ont terminé hors de la zone des points à Abou Dhabi, permettant au premier nommé de rester devant son compatriote grâce à sa petite marge (4 points) au début du week-end.

Après une pause de quelques semaines, les écuries ont rendez-vous à Bahreïn, le 2 mars 2024, pour le coup d’envoi d’une nouvelle saison dont Max Verstappen sera encore le grand favori. Dimanche, le Néerlandais est devenu seul troisième au petit jeu des courses gagnées (54), dépassant du même coup son glorieux aîné dans l’écurie Red Bull, Sebastian Vettel. S’il est encore loin de Michael Schumacher (91) et surtout de Lewis Hamilton (103), son rythme actuel et surtout son âge (26 ans) lui permettent d’espérer rejoindre rapidement les deux légendes de la F1.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Cameroun, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here