Cameroun – Rentrée scolaire: Le gouverneur du Nord-Ouest mobilise policiers, gendarmes, militaires et comités de vigilance pour éviter les enlèvements d’élèves

0
Cameroun – Rentrée scolaire: Le gouverneur du Nord-Ouest mobilise policiers, gendarmes, militaires et comités de vigilance pour éviter les enlèvements d’élèves
Cameroun – Rentrée scolaire: Le gouverneur du Nord-Ouest mobilise policiers, gendarmes, militaires et comités de vigilance pour éviter les enlèvements d’élèves

Africa-PressCameroun. Les autorités de la région du Nord-Ouest prennent des dispositions pour assurer une reprise des cours sereine aux élèves de cette partie du pays. Un reportage diffusé en mi-journée sur l’antenne du Poste National de la CRTV permet d’en savoir plus sur le dispositif mis en place pour parer aux attaques des groupes armés sécessionnistes opposés au déroulement des cours dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Les effectifs des militaires, policiers et gendarmes ont ainsi été revus à la hausse. Les hommes affectés aux tâches de sécurisation des établissements scolaires et des élèves vont notamment se relayer dans les dortoirs de veille permanente aménagés dans les coins des écoles pour décourager les incursions séparatistes pendant l’année scolaire.

Interrogé par a CRTV, le gouverneur du Nord-Ouest Adolphe Lele LAfrique indique qu’ « un plan de sécurisation a été mis en place pour aider les élèves, les enseignants à rejoindre les écoles ». Les forces de défense et de sécurité ne seront pas seules au front de la lutte contre les séparatistes. Ils vont être associés aux comités de vigilance dans leur bataille contre les enlèvements d’élèves. Regroupés dans des dispositifs sécuritaires de proximité, tous vont agir en priorité dans les quartiers et les routes qui mènent vers les établissements scolaires.

Voilà qui devrait rassurer davantage le ministre de l’éducation de base et renforcer son optimisme. Le lundi 6 Septembre 2021, jour de la rentrée scolaire au Cameroun, Laurent Serge Etoundi Ngoa dressait le constat d’une situation tendue en raison de menaces proférées par les milices sécessionnistes contre les parents, les élèves et les enseignants quelques jours plus tôt. « Je pense pour un parent responsable, on veut d’abord voir venir, mais ça se fera comme ça l’a été l’année dernière. Les gens sont revenus à l’école. Au niveau du gouvernement, nous sommes vigilants. On a fait une préparation tout à fait sereine et nous pensons que les prochains jours vont être meilleurs », tentait-il de rassurer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here