la société Matière examine les projets de réalisation des ouvrages d’arts de PK9 et Sao-Zongo

1
la société Matière examine les projets de réalisation des ouvrages d’arts de PK9 et Sao-Zongo
la société Matière examine les projets de réalisation des ouvrages d’arts de PK9 et Sao-Zongo

Africa-Press – CentrAfricaine. Le gouvernement centrafricain par le biais du ministère des travaux publics étudie la possibilité de mise en œuvre des projets de réhabilitation et de construction du Pont PK9 de Bimbo et celui de Sao-Zongo. A cet effet, des échanges entre les représentants de l’entreprise Matière et les cadres du ministère des travaux public ont eu lieu vendredi dernier au cabinet dudit ministère à Bangui.

En attendant le lancement de l’avis d’appel à soumission, le ministère des travaux publics entre en discutions avec certains partenaires de la réalisation de ces projets de constructions des infrastructures. Il s’agit donc de l’entreprise matière, une société française spécialisée dans la réalisation des ouvrages d’arts.

« La Matière est une entreprise est déjà connue en Centrafrique, car par le passé, elle a eu à construire des ponts dans le pays notamment vers Berberati et à Bamingui. Aujourd’hui, nous avons besoin de leur expertise. Nous avons deux projets de construction des ouvrages d’arts, notamment le pont de PK9 et aussi la construction d’un pont sur l’Oubangui qui doit nous relier avec la République démocratique du Congo. Les techniciens de la Matière sont venus s’enquérir de ces projets. Nous avons échangé, qui à eux de se préparer de pouvoir soumissionner leur dossier. Parce qu’il y aura un appel d’offre qui sera lancé sur le plan international », a fait savoir le Ministre des travaux publics, Eric Kamot Rikosset.

Pour Matière, il est question d’apporter une expertise au gouvernement centrafricain pour la réalisation de ces projets du développement d’infrastructures.

« Pour nous notre rôle société Matière, c’est de bien comprendre les besoins et en suite d’aller vérifier sur le terrain, techniquement de ce qu’on est capable de faire en fonction de contrainte qui s’exerce. Au cours de cette réunion, nous avons exprimé nos avis au ministre et nous avons aussi écouté les priorités que le ministre nous a donnés, celles du gouvernement. Et donc, nous allons proposer des solutions. Et nous espérons que nos solutions seront retenues. Nous sommes convaincus que nous allons pouvoir travailler ensemble. Les sociétés de BTP sont nombreuses. Nous, nous avons une particularité technique. Nous proposons de ponts modulaires qui, généralement, sont une alternative aux contraintes du béton. Notre particularité principale, c’est notre ADN, notre coopération avec les entreprises locales

Les projets de réalisation de ces ouvrages d’arts dont il est question seront exécutés sur financement de l’Agence France de Développement (AFD).

Source: Ndjoni Sango

Pour plus d’informations et d’analyses sur la CentrAfricaine, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here