le Maire Emile Gros Nakombo et la population du PK5 s’accordent sur la mise en œuvre du projet PRUCAC

2
le Maire Emile Gros Nakombo et la population du PK5 s’accordent sur la mise en œuvre du projet PRUCAC
le Maire Emile Gros Nakombo et la population du PK5 s’accordent sur la mise en œuvre du projet PRUCAC

Africa-Press – CentrAfricaine. Le Président de la Délégation spéciale de la ville de Bangui, Emile Gros Raymond Nakombo, a échangé mardi dernier avec les représentants de la population du 3ème arrondissement, à propos de la mise du Projet de Réponse d’Urgence à la crise alimentaire en Centrafrique (PRUCAC). Ces échanges visent à s’accorder sur des aspects devant faciliter la mise en œuvre de ce projet financé par la Banque mondiale pour amélioration de l’environnement et des conditions de vie dans localités ciblées de ce vaste arrondissement de Bangui.

C’est un projet contenu dans le plan énergique conçu par le maire de Bangui, Émile Gros Raymond Nakombo, pour le développement de cinq collectivités en République centrafricaine, notamment Bangui, Bambari, Berberati, Bria et Birao.

Ainsi, le volet du projet qui concerne une partie du 3ème arrondissement de Bangui a été au centre d’une réunion d’échange regroupant le Président de la délégation spéciale de la ville de Bangui, le maire et les représentants dont les chefs des quartiers, les commerçants de l’arrondissement concerné.

Au centre des échanges, plusieurs points ont été abordés par les participants. Le recouvrement des taxes au marché KM5, la réinstallation des collecteurs Kokoro et PINARI, le démantèlement des kiosques et boutiques empêchant la libre circulation, le curage des canaux d’évacuation d’eau, la sécurité, l’électricité, et le problème de l’intégration des jeunes diplômés de la localité dans la fonction publique ont été ente autres des sujets ayant agrémenté les échanges.

« Je suis venu à la mairie du 3ème arrondissement échanger avec la population sur la question de traitement et de curage des collecteurs débordés de la localité, du fait des constructions anarchiques et des déchets. C’est pour faire en sorte qu’avec le financement que nous avons négocié avec la banque mondiale il y a deux de cela, nous arrivons à exécuter les travaux d’amélioration des conditions de vie de la population de cet arrondissement. Car, ce financement permet de dégager les collecteurs qui sont bouchés et d’autres dont les abords sont réduits par des maisons construites de manières anarchiques. C’est pourquoi aujourd’hui, il faudrait qu’on parle avec la population, à la communauté pour qu’elle s’engage à ce qu’on se comprenne. Parce que nous devons délocaliser les commerçants et les réinstaller. Pour cela, il faudrait qu’il y ait un accord de principe de la communauté », a expliqué le Président de la délégation spéciale de la ville de Bangui, Emile Gros Raymond Nakombo.

Ces échanges ont permis aux autorités locales du 3ème arrondissement de Bangui de cerner la nécessité de la mise en œuvre de ce projet qui vise à améliorer les conditions de vie de la population locale face aux problèmes des inondations, d’électricité et de l’eau potable entre autres. C’est pourquoi, l’imam Sarakou de mosquée Ousman de quartier Yangato, appelle la population de la localité d’adhérer pleinement à la mise en œuvre de ce projet pour le bien de la communauté.

«Le Maire de Bangui a parfaitement raison de se déplacement pour venir échanger avec nous pour nous écouter, concernant les problèmes qui sont nombreux dans notre arrondissement. Car, la question de curage des canaux d’évacuation d’eau est très capitale. Si bien que pendant la saison de pluie, il y a des inondations et d’écroulement des maisons. Ce projet est important pour la vie de notre communauté. C’est pourquoi, je demande à toute la population d’adhérer pleinement à ce projet qui est bénéfique pour nous tous », a-t-il articulé.

Pour faciliter le développement de cinq collectivités territoriales de la République centrafricaine, en sa multiple qualité du Président des maires de Centrafrique, Président des maires de l’Afrique centrale, et du Vice-Président des maires d’Afrique, le président de la délégation spéciale de la ville de Bangui, Emile Gros Raymond Nakombo, a conçu le plan énergique qu’il a soumis et obtenu le finalement de la Banque mondiale à auteur d’environ 40 milliards de francs CFA.

Le financement de ce plan a permis de mettre en œuvre le Projet de Réponse d’Urgence à la crise alimentaire en Centrafrique (PRUCAC) dans le 3ème arrondissement de Bangui. A côté de ce projet, il y a également, toujours dans ce plan énergique, le Projet des villes inclusives et résilientes (PROVIR) dont la mise en œuvre est prévue en 2025.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la CentrAfricaine, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here