satisfécit de l’équipe de la Banque mondiale sur les résultats du projet PACAD

6
satisfécit de l’équipe de la Banque mondiale sur les résultats du projet PACAD
satisfécit de l’équipe de la Banque mondiale sur les résultats du projet PACAD

Africa-Press – CentrAfricaine. La ministre centrafricaine de l’action et de la réconciliation, Virginie Baïkoua, a présidé mardi dernier, une importante réunion avec une délégation de la Banque mondiale, consacrée au Projet d’Assistance aux Communautés affectées par le Déplacement (PACAD). L’occasion pour elle d’évaluer avec la délégation conduite par la Directrice sectorielle protection sociale de l’Afrique de l’Ouest et centrale, Camilla Holmemo, les résultats de ce projet de résilience communautaire afin d’en définir les perspectives.

Cette séance de travail avec l’équipe de l’institution de Breton Wood a eu lieu au cabinet du département de l’action humanitaire et de la réconciliation à Bangui. Venue des États-Unis pour s’enquérir des avancées réalisées dans le cadre de ce projet, l’équipe de la Banque mondiale zone Afrique se dit satisfaite des résultats obtenus dans la réalisation de ce programme en faveur des personnes affectées par la crise militaro-politique en Centrafrique.

« Nous avons eu une réunion très productive et conviviale avec la ministre de l’action humanitaire avec qui nous avons passé en revue notre collaboration autour du projet PACAD, ce que nous avons fait au cours des dernières années, les leçons apprises et les priorités et comment nous pouvons intégrer cela dans le nouveau programme pour continuer à fournir des services aux plus pauvres et vulnérables dans le pays », a souligné Camilla Holmemo, Directrice sectorielle protection sociale de l’Afrique de l’Ouest et centrale, tout en exprimant sa satisfaction les avancées du projet
Le projet PACAD vise à donner accès aux populations pauvres et vulnérables aux filets sociaux en République centrafricaine. Après évaluation, la délégation a exprimé son satisfecit quant aux résultats obtenus de ce projet.

« Nous sommes très satisfaits des résultats de ce projet, parce que nous étions le matin à la rencontre des bénéficiaires qui nous ont donné le retour sur leur vécu du projet. Leurs témoignages nous ont confirmé que ce projet a eu des résultats positifs. Beaucoup de bénéficiaires avec qui nous avons parlé, nous ont expliqué comment ils ont utilisé les ressources qu’ils ont reçu du projet pour se soigner et soigner leurs enfants les scolariser, mais aussi investir dans les petites activités génératrices de revenu. Et ce sont ces résultats encourageants qui nous font penser au futur et comment nous pouvons faire plus dans ce pays où les besoins sont énormes », a renchérit la Directrice sectorielle et protection sociale.

Financé par la Banque mondiale à hauteur de 44 millions de dollars pour une période de mise en œuvre durant 4 ans, le projet qui devrait prendre fin en 2024, vient d’être prolongé. La ministre de l’action humanitaire a exprimé sa gratitude au bailleur qui continue d’appuyer le gouvernement de reprendre aux attentes de la population affectée.

« Nous avons eu de très riches discussions avec la délégation de la Banque mondiale pour évaluer le projet. Puisque les résultats sont satisfaits, nous avons échangé sur la possibilité de poursuivre ce projet en faveur des populations affectées des autres localités du pays qui n’ont pas pu en bénéficier. Puisqu’il y a maintenant le retour de la stabilité dans ces localités, nous allons étendre ce projet à d’autres personnes affectées », a martelé la ministre de l’action humanitaire, Virginie Baïkoua.

Le projet PACAD a permis au gouvernement centrafricain de mettre en œuvre la politique de résilience des communautés affectées par les différentes crises ayant fragilisé le pays, notamment le conflit armé, le Covid-19, et les sinistrées d’inondations.

Source: Ndjoni Sango

Pour plus d’informations et d’analyses sur la CentrAfricaine, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here