Laurent Gon-Baba, Président du parti d’action pour le développement, est non signataire de la plateforme Bioko

RCA : Laurent Gon-Baba, Président du parti d’action pour le développement, est non signataire de la plateforme Bioko
RCA : Laurent Gon-Baba, Président du parti d’action pour le développement, est non signataire de la plateforme Bioko

Africa-PressCentrAfricaine. Le Président de l’Assemblée nationale, l’honorable Moussa Laurent Gon-Baba, également Président du parti d’action pour le développement (PAD), n’est pas membre de la plateforme Bioko, qui regroupe une trentaine des micros partis politiques qui s’engagent à soutenir la candidature du chef de l’État Faustin Archange TOUADERA à la présidentielle du 27 décembre 2020. Son dernier discours dans la commune de Baboua, à la frontière avec le Cameroun, suscite de nombreuses critiques au sein du parti au pouvoir, le MCU. Certains le considèrent comme un traître, et l’homme se dit étonné.

Élu Président de l’Assemblée nationale le 29 octobre 2018 après l’éviction du perchoir de l’honorable Abdoul Karim Meckassoua  suite à une motion de destitution, l’honorable El Hadj Moussa Laurent Gon-Baba, Président du parti d’action pour le développement (PAD), fait face aujourd’hui à un front de certains cadres du parti au pouvoir  qui l’accuse de vouloir faire le jeu de l’opposition démocratique au lendemain de son  déplacement à Baboua, au nord-ouest de la RCA.

Selon ses détracteurs, le PAN aurait tenu une déclaration qui n’est pas favorable au chef de l’État à l’occasion de la fête nationale du premier décembre dans sa circonscription électorale de Baboua. Il aurait même pris le soin de ne pas mentionner le nom du Président de la République dans ses échanges avec ses interlocuteurs, encore moins dans son discours. Ils l’accusent de volte-face et s’interrogent sur sa position politique. Pendant ce temps, certains observateurs nationaux pensent que le PAN voudrait faire croire aux populations locales, majoritairement favorables  à l’ancien Président François Bozizé qu’il serait ni du côté du pouvoir, encore moins de l’opposition démocratique. Mais une chose est sûre, ni l’homme, ni son parti d’action pour le développement n’est membre de Bioko, un mouvement électoral favorable au soutien à la candidature du chef de l’État Faustin Archange TOUADERA.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here