la présence des FACA dans les zones sensibles rassure les populations civiles

3
la présence des FACA dans les zones sensibles rassure les populations civiles
la présence des FACA dans les zones sensibles rassure les populations civiles

Africa-Press – CentrAfricaine. Ces derniers temps, on assiste visiblement à de nouvelles attaques des groupes armés dans certaines localités du pays. Ces provocations des ennemis de la paix suscitent des ripostes robustes des forces armées centrafricaines (FACA) et de leurs alliés dont la présence rassure les populations civiles.

Le retour progressif de la paix et la stabilité est actuellement visible sur le terrain, suite à des actions des forces de défense et de sécurité dans les zones dites les plus dangereuses, occupées par les mercenaires étrangers à l’époque.

Les retombées sont aujourd’hui la libre circulation des personnes et des biens, le retour de l’autorité de l’Etat, la relance des activités économiques, la visite des investisseurs étrangers dans les villes intérieures du pays et plusieurs autres activités, témoignant le début de retour de la stabilité en Centrafrique.

La détermination des FACA assistés par leurs alliées, sous les instructions fermes des autorités sécuritaires de la RCA, constitue des actes de bravoure que certains citoyens félicitent et souhaitent que ceux-ci doivent demeurer dans leur élan pour ramener la stabilité définitive.

« Nous sommes vraiment contents des efforts que nos forces de défense et de sécurité, fournissent ces derniers temps pour mettre hors d’état de nuire, les malfrats rebelles qui assiégeaient un moment, la plupart de nos localités et faisaient fuir, violenter et massacrer les paisibles citoyens. Il y avait un moment où, nous ne pouvons pas circuler librement de peur d’être surpris par les hommes armés. Même si aujourd’hui, la quiétude n’est pas totalement revenue, mais on peut constater la présence active des forces loyales dans les villes intérieures du pays. Ce qui est une assurance », a constaté Marcelin Assana, un cultivateur.

La paix n’a pas de prix, elle est la condition sine qua none du développement socioéconomique et de l’investissement par les partenaires techniques de la République centrafricaine, mais aussi pour la libre circulation des personnes et des biens.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la CentrAfricaine, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here