Mouvement de Jeunesse en Bienvenue au Club des 40-cinquante ans

5
Mouvement de Jeunesse en Bienvenue au Club des 40-cinquante ans
Mouvement de Jeunesse en Bienvenue au Club des 40-cinquante ans

Africa-Press – CentrAfricaine. En Centrafrique, l’âge est une notion élastique. Les jeunes et les vieux se partagent les années comme les dents des scies qui scient les bois ou à coup de tronçonneuse. À 60 ans, ils se disent toujours jeunes leaders, prouvant que le temps n’a pas de prise sur l’ambition politique.

Les mouvements de jeunesse en République centrafricaine sont dominés par des « jeunes » de 50 ans et plus. Ils sont en réalité dirigés par des personnes bien au-delà de l’âge considéré comme jeune ailleurs. Il n’est pas rare de voir des leaders de mouvements de jeunesse ayant 40, 50, voire 60 ans. Ces individus, qui devraient plutôt être considérés comme des adultes mûrs, se réclament encore de la jeunesse, un phénomène qui suscite des interrogations et parfois des moqueries au sein de la population.

La manipulation de l’âge: une pratique courante.

Il existe une pratique répandue de falsification des âges dans les actes de naissance. Certaines personnes n’hésitent pas à réduire leur âge de 10, 15, voire 20 ans pour paraître plus jeunes sur les papiers, mais ils ne prennent pas conscience de leur visage et de la couleur de leurs dents. Pour certains, cette falsification grossière leur permet de participer à des mouvements de jeunesse ou d’accéder à des opportunités réservées aux jeunes. Les réseaux sociaux regorgent de ces individus qui, malgré les évidences, continuent de clamer leur jeunesse pompeusement, sans même la honte.

L’impact de la politique sur la notion de jeunesse.

La politique joue un rôle décisif dans cette déformation de la jeunesse. En quête de légitimité et de pouvoir, de nombreux activistes politiques modifient leur âge pour rester pertinents dans un paysage où la jeunesse est valorisée. Ils se présentent comme des jeunes leaders, des figures de proue de mouvements de jeunesse, alors qu’ils ont souvent largement dépassé l’âge de la jeunesse, estimé a entre 15 à 24 ans, au plus 30 ans.

L’ironie de la situation.

Ce décalage entre l’âge réel et l’âge revendiqué donne lieu à des situations souvent comiques. Par exemple, des personnes ayant des enfants de 30 ans se considèrent encore comme des jeunes. Cette situation est d’autant plus ironique que ceux qui ont moins de 30 ans sont souvent perçus comme des adolescents, voire des bébés, par cette société qui semble avoir redéfini les étapes de la vie.

En Centrafrique, la jeunesse est un concept fluide et adaptable, souvent exploité pour des gains politiques et sociaux. Cette flexibilité engendre des contradictions et des situations cocasses, illustrant les défis auxquels le pays fait face en matière de définition des âges et des rôles sociaux. Les vrais jeunes, ceux de moins de 30 ans, se retrouvent parfois éclipsés par ces « jeunes » de 50 ans, qui dominent les mouvements et les discours sur la jeunesse dans le pays.

Source: Corbeau News Centrafrique ou si b il LPP et actualités en République centrafricaine

Pour plus d’informations et d’analyses sur la CentrAfricaine, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here