le chef rebelle Abdoulaye Hissen, patron du CNDS,  est aperçu depuis plusieurs semaines à l’hôtel Ledger Plazza à Bangui

37
RCA : le chef rebelle Abdoulaye Hissen, patron du CNDS,  est aperçu depuis plusieurs semaines à l’hôtel Ledger Plazza à Bangui
RCA : le chef rebelle Abdoulaye Hissen, patron du CNDS,  est aperçu depuis plusieurs semaines à l’hôtel Ledger Plazza à Bangui

Africa-PressCentrAfricaineLe chef rebelle Abdoulaye Hissen, patron du CNDS (Comité national de défense et sécurité ), activement recherché par la justice pour de présumés crimes graves qu’il aurait commis sur les populations civiles, séjourne depuis plus de trois semaines à l’hôtel Plazza de Bangui.

Invité à participer au forum de réconciliation  entre les communautés de nord parrainé par le chef de l’État Faustin Archange TOUADERA et son gouvernement dans la capitale centrafricaine le 9 et 10 novembre 2020, le chef rebelle Abdoulaye Hissen, pourtant activement recherché par la justice pour sa présumée implication dans de nombreux crimes de guerre et crimes contre l’humanité,  est toujours aperçu dans la capitale Bangui à bord d’un véhicule neuf 4×4 BG80 vitres fumées et non immatriculées. Logé dans une suite d’affaires à l’hôtel Plazza de Bangui, l’ancien ministre des Sports Abdoulaye Hissen indique à ses proches être en pleine négociation avec le gouvernement sur la sécurisation des élections dont le premier tour est fixé au 27 décembre 2020.

Selon nos informations, depuis la fin du forum de réconciliation le 10 novembre dernier, le chef rebelle Abdoulaye Hissen n’est pas seul à être invité par les autorités à rester dans la capitale. Le sultan de Birao, et celui de Ndélé sont également retenus par le chef de l’État à Bangui.

Considéré comme le seul chef rebelle issu de l’ex-coalition Seleka à rejeter les propositions de collaboration avec le pouvoir, son long séjour dans la capitale témoigne bel et bien qu’il serait en négociation avec les autorités en vue de la signature discrète d’un éventuel deal électoral, selon plusieurs observateurs.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here