l’insécurité inquiétante à Ngaoundaye, les populations interpellent de nouveau  le gouvernement

3
RCA : l’insécurité inquiétante à Ngaoundaye, les populations interpellent de nouveau  le gouvernement
RCA : l’insécurité inquiétante à Ngaoundaye, les populations interpellent de nouveau  le gouvernement

Africa-PressCentrAfricaine Depuis le retour des rebelles du mouvement armé 3R, membres du CPC à Ngaoundaye, la ville est plongée dans l’insécurité totale. Il ne passe jamais un jour sans qu’un acte de braquage ou d’exaction soit commis par des hommes en armes malgré la présence des forces de la Minusca dans la ville.

Six jours après l’investiture du chef de l’État Faustin Archange Touadera pour un second mandat à la tête du pays, la situation sécuritaire reste volatile dans certaines régions de la RCA. Des scènes de braquages sont signalées à Ngaoundaye dans l’Ouham-Péndé, ceci après l’incursion des éléments de 3R, membres du CPC dans la ville.

Selon des sources locales, la présence de ces hommes en armes inquiète la population qui est à la merci de ces rebelles. Pour les habitants, la présence du contingent Bangladesh de la Minusca ne donne aucune assurance face à cette situation qui ne fait qu’empirer. Ils appellent le gouvernement afin de déployer les soldats FACA dans la ville.

Cependant, à Markounda, le chef du CPC de la ville a démenti l’information publiée par CNC faisant état d’insécurité grandissante dans la ville. D’après lui, la ville est calme, et il n’y a aucun acte de braquage, d’enlèvement, ou encore d’exécution sommaire de la population. Or, selon notre correspondant dans la région, la présence de ces hommes en armes les inquiète sérieusement.

Notons que les mercenaires russes sont à Nana Boguila et à Paoua, non loin de Markounda, devenue une base arrière des rebelles du CPC.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here