Attaque dans l’est de la RDC, l’ambassadeur d’Italie parmi les victimes

4
Attaque dans l’est de la RDC, l’ambassadeur d’Italie parmi les victimes
Attaque dans l’est de la RDC, l’ambassadeur d’Italie parmi les victimes

Africa-PressCentrAfricaine Le président italien dénonce une “attaque lâche” suite au décès de l’ambassadeur de son pays en RDC. Luca Attanasio voyageait avec un convoi du PAM dans l’Est du pays qui a été pris pour cible par des hommes armés.

L’ambassadeur d’Italie en République démocratique du Congo (RDC) a été tué lundi. Dans un communiqué le PAM précise que, lorsque l’incident s’est produit, sa délégation se rendait à Goma pour visiter un programme d’alimentation scolaire à Rutshuru.

L’institution dit par ailleurs collaborer avec les autorités nationales pour déterminer les détails de l’attaque, qui s’est produite sur une route qui avait auparavant été autorisée à voyager sans escorte de sécurité. Sur place, les autorités locales déplorent ce drame.

Une carrière de diplomate

Luca Attanasio, âgé de 43 ans, était ambassadeur en RDC depuis octobre 2019, après être arrivé dans le pays deux ans plus tôt en tant que chef de mission. Il avait commencé sa carrière diplomatique fin 2003, après des études de commerce à l’Université milanaise Luigi Bocconi. Il avait démarré à la direction des Affaires économiques, avant de travailler sur les questions africaines et la coopération internationale.

Il a par ailleurs également été chef de la section économique et commerciale auprès de l’ambassade de Berne (2006-2010), puis consul général à Casablanca au Maroc (2010-2013). Après un passage à Rome, il était aussi devenu conseiller à l’ambassade d’Italie au Nigeria en 2015.

Une région instable

Luca Attanasio était en visite de terrain avec le Programme alimentaire mondial (PAM) dans le territoire de Nyiaragongo, au nord de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu. Une région en proie à la violence de dizaines de groupes armés depuis plus de 25 ans.

A proximité des lieux du drame, se trouvent les fiefs de la rébellion hutu rwandaise FDLR et des milices hutu congolaises Nyatura. Des rebelles congolais du M-23 sont également localisés dans la zone d’après un expert du Baromètre sécuritaire du Kivu (KST). Cette région abrite le parc national des Virunga, dont au moins 200 rangers ont aussi été victimes ces dernières années d’embuscades des groupes armés dans l’exercice de leurs fonctions.

Luca Attanasio est le deuxième ambassadeur européen en fonction tué par balles en RDC, après le Francais Philipe Bernard, tué le 28 janvier 1993 lors d’émeutes qui avaient conduit à des pillages à Kinshasa, sous le règne de l’ex-président Mobutu.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here