Changement d’heure : quand et pourquoi a-t-il été instauré ?

5
Changement d'heure : quand et pourquoi a-t-il été instauré ?
Changement d'heure : quand et pourquoi a-t-il été instauré ?

Africa-Press – CentrAfricaine. Quelle est l’origine du changement d’heure ?”, nous demande Maryse Rey sur notre page Facebook, à l’occasion du passage à l’heure d’été qui a eu lieu le dernier week-end du mois de mars. C’est notre question de lecteur de la semaine. Merci à tous pour votre contribution.

Le changement d’heure, une idée qui remonte au 18e siècle et testée pendant la Grande Guerre

L’idée du changement d’heure remonte à… 1784 ! A cette époque, Benjamin Franklin avait proposé de décaler les horaires d’activité d’une heure en été pour profiter au maximum du soleil. “L’épargne de cette somme qui se dépense en bougies et chandelles n’est pas le seul avantage de mon économique projet”, écrit-il à l’époque dans une longue lettre publiée dans le Journal de Paris (voir l’image ci-dessous).

Extrait de la lettre publiée dans le Journal de Paris. Crédits : domaine public

Mais il faudra attendre plusieurs siècles, plus exactement le printemps 2016, pour que le changement d’heure soit testé à l’échelle nationale. En pleine Première Guerre mondiale, par l’Allemagne, la France, l’Angleterre et l’Irlande. Avec comme objectif le fait d’économiser du charbon pour le redistribuer à l’effort de guerre. L’heure d’été sera appliquée jusqu’en 1939. Pendant la Seconde Guerre mondiale, en 1942, la France occupée se met ensuite à l’heure allemande (en ajoutant 1 heure) à temps plein. La fin de la guerre met un terme à l’expérience.

En 1976, le choc pétrolier, qui conduit à une explosion de la facture énergétique, conduit Valéry Giscard d’Estaing à remettre l’heure d’été au goût du jour. L’objectif était finalement similaire à celui de Benjamin Franklin : profiter du soleil et de la lumière pour économiser de l’énergie. Et en automne, on repasse à l’heure d’hiver. Cette mesure, qui devait être provisoire, s’est finalement généralisée dans l’ensemble des pays européens au début des années 1980, et la date du changement a été uniformisée pour tous les pays membres de l’Union européenne en 2001. Mais l’abolition de cette mesure est en discussion au sein du Parlement européen depuis plusieurs années.

Le changement d’heure a-t-il réellement un impact sur la consommation d’énergie ?

La question cruciale étant de savoir si le changement d’heure remplit effectivement son rôle, en ayant un impact sur la consommation d’énergie. Car côté santé, ses impacts négatifs sont pointés du doigt, comme l’explique Véronique Fabre, chercheuse à l’Inserm, dans la vidéo ci-dessous.

En 2010, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) publiait un rapport sur les effets du changement d’heure. Conclusion : celui-ci permettrait bien de faire des économies en énergie et en CO2… mais de manière plutôt modeste. “En 2009, ces gains ont représenté de l’ordre de 440 GWh, soit l’équivalent de la consommation en éclairage d’environ 800.000 ménages. Grâce à ces économies sur l’éclairage, 44.000 tonnes de CO2 ont ainsi été évitées”, écrivait l’Ademe en 2014 dans un billet.

Cependant, concernant les usages thermiques (par exemple, la climatisation et le chauffage), aucune modification de la consommation enregistrée n’avait été significative en 2009. Mais l’Ademe prévoyait de potentiels gains “à l’horizon 2030”, avec une réduction des émissions de CO2 de l’ordre de 70.000 à 100.000 tonnes par an.

D’ailleurs, en mars 2023, des chercheurs suisses et danois ont montré que le changement d’heure permettait de réaliser des économies d’énergie, via la climatisation. Leurs travaux se concentrent sur des bâtiments de travail, dans 15 villes américaines. Le constat est toutefois moins évident pour le chauffage. Evidemment, les moyens que nous utilisons pour produire notre énergie doivent aussi être pris en compte dans l’équation. “On s’attend à ce que le refroidissement soit plus facilement assurée par la production d’énergie solaire renouvelable que par le chauffage, qui pourrait être plus difficile à réaliser, par exemple avec l’énergie photovoltaïque dans les mois les plus froids”, expliquent les auteurs de ces travaux. Faire en sorte que les bâtiments aient une meilleure efficacité énergétique doit être une priorité, et la question du changement d’heure doit être prise en compte dans une politique d’action climatique globale.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la CentrAfricaine, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here