que peut-on retenir de multiples cas d’accidents de circulation?

3
que peut-on retenir de multiples cas d’accidents de circulation?
que peut-on retenir de multiples cas d’accidents de circulation?

Africa-Press – CentrAfricaine. Il ne se passe pas un seul jour, où de nombreux cas d’accidents de circulation sur différentes voies se font enregistrés en Centrafrique. Tantôt, ce sont des accidents de circulation des conducteurs de mototaxis, tantôt des cas d’accidents signalés pendant les funérailles, et les voyages sur des grands axes du pays. Ces accidents ont occasionné beaucoup de pertes en vies humaines et matérielles. Qu’est ce qui en est à l’origine?

Dans la logique des choses, le respect du code de la route et des règles de conduite en cas de priorité et, le respect des panneaux indiquant la vitesse limitée et l’entretien des moyens roulants réduiront les risques d’accidents.

Bon nombre des conducteurs Centrafricains ignorent ou négligent ces principes qui peuvent sauver des vies même si l’accident est parfois prévisible comme le disent les habitués du volant et du guidon.

Ces derniers temps, plus précisément avant la célébration des festivités de Noël et du nouvel an, il y a eu beaucoup de cas d’accidents de route parmi lesquels il y a ceux qui sont intentionnels à cause de la mauvaise conduite et d’autres sont liés à des mauvais sorts et autres interprétations qui dépassent l’entendement de l’homme. Mais ces derniers jours, ces cas d’accidents ont eu lieu sur la route de M’baiki après un enterrement qui s’est transformé à des malheurs dans multiples familles.

Or, il y a aussi certains aspects qui provoquent les accidents tels que : le mauvais état des routes avec des fissures, les inondations, les surcharges et l’excès de vitesse sont les éléments complémentaires qui peuvent provoquer des accidents de route.

Selon les constats faits, il y a trois catégories de conducteurs à souligner : Il y a d’un côté les conducteurs des engins n’ont pas de permis de conduire ou ne sont pas sortis d’une Auto-Ecole afin de bien maîtriser la conduite dans son ensemble.

Et de l’autre côté, il y a ceux qui ont obtenus le permis de conduire par le truchement d’une connaissance tout en restant à la maison. Et pour finir, ceux qui ont obtenu leur permis de conduire par la suite d’une formation pour qu’ils puissent intégrer la vie active. Que font exactement les ministères chargés des travaux publics, et des transports pour règlementer les circulations des engins dans le pays?

Pour plus d’informations et d’analyses sur la CentrAfricaine, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here