la task force de Macky Sall, prochain président de l’Union africaine

0
la task force de Macky Sall, prochain président de l’Union africaine
la task force de Macky Sall, prochain président de l’Union africaine

Africa-Press – Comores. Crises au Sahel, lutte antiterroriste, relance post-Covid… Lorsqu’il prendra la tête de l’UA en février, le président sénégalais devra gérer plusieurs dossiers prioritaires. Jeune Afrique dévoile la composition de l’équipe qui lui prêtera main forte.

Ces dernières semaines, plusieurs rencontres informelles ont eu lieu en vue de constituer cette équipe. Le chef de l’État devrait ainsi s’appuyer sur Oumar Demba Ba, son premier conseiller diplomatique. Ce dernier avait officié à ce même poste auprès de l’ancien président Abdoulaye Wade entre 2000 et 2012. Il fut aussi cadre au ministère des Affaires étrangères et au sein de la Représentation permanente du Sénégal auprès des Nations-Unies.

Ministres, anciens ambassadeurs …

Aïssata Tall Sall, ministre des Affaires étrangères, sera également sur le front. Elle sera elle-même épaulée par Stéphan Sylvain Sambou, son directeur Afrique et Union africaine (UA), Mohamed Lamine Thiaw, nommé en septembre ambassadeur à Addis-Abeba, mais aussi par Cheikh Niang, l’actuel chef de la mission permanente du Sénégal aux Nations Unies. Ce dernier fut ambassadeur aux États-Unis et au Japon après avoir servi entre 1995 et 2001 comme conseiller diplomatique, essentiellement aux côtés du président Abdou Diouf.

Sur les questions sécuritaires, Macky Sall pourra également compter sur Cheikh Tidiane Gadio, envoyé spécial de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) au Mali. L’ancien ministre des Affaires étrangères (2000-2009) et actuel vice-président de l’Assemblée nationale a notamment été l’envoyé spécial de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) en Centrafrique avant de devenir le représentant spécial pour l’Afrique de son secrétaire général.

Le général Babacar Gaye sera également sollicité. L’ancien chef d’état-major a dirigé plusieurs missions onusiennes de maintien de la paix, notamment en RDC et en Centrafrique, et a été ambassadeur en Allemagne.

Donald Kaberuka et Tidjane Thiam

A l’échelle du continent, le président sénégalais devrait continuer à s’appuyer, à l’instar de ses prédécesseurs, sur les « envoyés spéciaux » désignés en 2020 par l’UA pour conduire la riposte contre le Covid-19 : l’ancien président de la Banque africaine de développement, le Rwandais Donald Kaberuka, le Franco-Ivoirien Tidjane Thiam ou encore l’homme d’affaires zimbabwéen Strive Masiyiwa.

Ce dernier est conseillé sur le développement de la plateforme logistique des vaccins et des traitements par la Sénégalaise Fatoumata Ba, cofondatrice du géant nigérian du e-commerce Jumia et par ailleurs, présidente du Fonds d’investissement Janngo. Elle est également administratrice de la banque d’affaires Southbridge, cofondée par Donald Kaberuka avec l’ancien Premier ministre et économiste béninois Lionel Zinsou.

Enfin, Jean-Hervé Lorenzi aura également l’oreille du chef de l’État sénégalais, dont il est très proche. Appuyé par un groupe d’économistes italiens et français issus du Cercle des économistes, le club de réflexion qu’il a créé en 1992, ce patron français a beaucoup contribué à l’élaboration du discours de Macky Sall sur la dette africaine, le financement du développement et les coûts de la sécurité au Sahel prononcé lors du Forum international de Dakar sur la paix et la sécurité début décembre.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Comores, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here