Electricité : Recharger le courant via Holo est désormais possible

2
Electricité : Recharger le courant via Holo est désormais possible
Electricité : Recharger le courant via Holo est désormais possible

Africa-Press – Comores. Ce vendredi 16 février la Sonelec et la BDC ont signé une convention pour faciliter le quotidien de leurs clients. Il est désormais possible pour les clients de la société nationale d’électricité (Sonelec) de recharger le courant à partir de l’application Holo.

Dans son programme de digitalisation, la Société nationale d’électricité (Sonelec) et la Banque de développement des Comores (Bdc) ont signé une convention pour permettre leurs clients de recharger leur électricité via la plateforme Holo. Une manière de réduire le cash dans les opérations commerciales, mais aussi une sécurité pour cette entreprise publique. « Cela a été fait avec Hury Money, M’vola et aujourd’hui Holo. C’est pour effectivement faciliter notre clientèle. Je tiens à remercier la direction de la Bdc pour cette convention », avance le patron de la Sonelec Soilihi Mohamed Djounaid. Et de poursuivre: « Beaucoup de villages des déférentes régions demandent l’ouverture d’un point de vente. Il faut savoir qu’on ne peut positionner des points de vente partout car parfois ça fait perde de l’argent. Pour faciliter notre clientèle et éviter les pertes, il faut s’adapter à la technologie. D’ailleurs, la digitalisation fait partie de notre programme afin de faciliter les clients et sécuriser les recettes de la société ».

Cette campagne de digitalisation a commencé par la mise en place des compteurs STS. « Aujourd’hui, les clients ont le choix de recharger le courant via Hury Money, M’vola et Holo. Chaque recharge, coûte un frais de 400 kmf », précise-t-il. « Partout où il y a une agence Holo, on peut charger le courant. Cela évite au client de venir dans nos agences. Si on a la plateforme sur le téléphone, on peut charger aussi sans se déplacer », ajoute le directeur général de la Sonelec qui veut en finir avec les anciens compteurs.

De son côté, le directeur de la Banque de Développement des Comores Hassani Azali, a salué la direction de la Sonelec pour l’initiative. « Cette convention marque l’envie et l’ambition de propulser la société en termes de technologie. Car le monde d’aujourd’hui marche avec la technologie. Nous allons travailler ensemble et faire en sorte que cette convention rehausse la qualité de nos institutions », rassure-t-il.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Comores, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here