L’UCCIA plaide pour la reconduite des mesures d’accompagnement Covid

15
L'UCCIA plaide pour la reconduite des mesures d'accompagnement Covid
L'UCCIA plaide pour la reconduite des mesures d'accompagnement Covid

Africa-Press – Comores. L’Union des chambres de commerce, de l’industrie et de l’artisanat (Uccia) a rencontré la presse le 24 septembre dernier dans le but de partager les activités menées sur la crise économique actuelle.

Elle demande le retour à la table de négociations des parties prenantes et la relance du comité de pilotage de l’accord signé à Mutsamdu en 2020 entre le gouvernement et le secteur privé.

Concernant la crise actuelle caractérisée par une inflation galopante et une pénurie du riz, les élus de la chambre de commerce de Ngazidja et le secteur privé ont tenu une conférence de presse pour faire le constat de la période difficile que traversent les comoriens.

Lors de cette rencontre, Hamidou Mhoma, le directeur exécutif a dit partager la souffrance de la population tout en montrant que la chambre de commerce est une force de proposition.

« Pour trouver des solutions à la crise, nous proposons la reconduite des mesures d’accompagnement prises lors de la Covid-19 en baissant les taxes de certains produits de première nécessité, mais également l’ouverture immédiate de manière temporaire, du marché du riz ordinaire au privé pour approvisionner le marché et éviter les tensions sociales », avance-t-il.

Et d’ajouter : « Dans un horizon à court et moyen terme, engager des réformes profondes pour une ouverture totale du marché du riz ordinaire, une réforme courageuse de la société nationale (ONICOR) et des réformes sur les produits pétroliers doivent faire l’objet d’une réflexion qui doit aboutir à l’ouverture de ce marché pour éviter au pays des scenarios de chaos ».

De son côté, le président de l’UCCIA Ahmed Chamssoudine a montré à son tour que la chambre veut changer de politique. « Nous ne devons pas attendre les crises et les grèves pour tenter de trouver de solutions », lance-t-il, tout en rappelant que depuis la crise de la Covid-19, l’UCCIA a beaucoup travaillé avec le secteur privé et le gouvernement pour trouver des solutions aux conséquences sociales et économiques de la crise sanitaire.

Pour lui, des efforts ont été engagés mais la situation se dégrade au fil des mois. Récemment la société CMA CGM a annoncé une suspension de sa ligne avec les Comores, une difficulté qui a poussé la chambre de commerce à rencontrer les autorités pour éviter que le pays ne vive un autre cauchemar.

« Nous comptons nous entretenir avec les responsables de CMA CGM qui se trouvent à Marseille afin de trouver un compromis », dit-il. Le président de l’UCCIA a également rappelé que la chambre a participé à la facilitation des importations au niveau du pays.

Après des négociations avec les autorités tanzaniennes, le pays bénéficie d’un espace au niveau du port de Dar Salam pour les conteneurs à destination des Comores. Tout cela pour faciliter le trafic maritime. « L’île Maurice consent à épauler le pays sur les produits de premières nécessité », conclut-il.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Comores, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here