Relance du Plan Comores Emergent : 1,4 milliards d’euros s’ajoute aux 3,952 milliards annoncés à Paris

2
Relance du Plan Comores Emergent : 1,4 milliards d’euros s’ajoute aux 3,952 milliards annoncés à Paris
Relance du Plan Comores Emergent : 1,4 milliards d’euros s’ajoute aux 3,952 milliards annoncés à Paris

Africa-Press – Comores. Lors de cette première réunion de haut niveau du suivie de la CPAD, le Plan Comores Émergent a obtenu des ressources additionnelles d’un montant de 1,4 milliards Euros qui viennent s’ajouter aux 3,952 milliards d’euros déjà annoncés à Paris en décembre 2019.

La première réunion de haut niveau de suivi de la Conférence des partenaires au développement des Comores (CPAD) s’est tenue le 3 décembre 2022 à Moroni, au Palais du peuple. Elle a regroupé les membres du gouvernement et les hauts cadres de l’administration publique, des représentants des élus, les partenaires bilatéraux et multilatéraux et les représentants du secteur privé. Cette réunion fait suite à la Conférence des Partenaires au Développement des Comores qui a eu lieu à Paris en décembre 2019 et le PCE ainsi que ses projets prioritaires avait enregistré, lors de la CPAD, des annonces de contributions d’un montant de 3,952 milliards d’euros, de la part des partenaires bi et multilatéraux ainsi que des acteurs du secteur privé. A l’issue de ces assises, les partenaires bilatéraux et multilatéraux ainsi que les investisseurs privés ont réitéré leurs promesses de soutien multiforme au Plan Comores Émergent et se sont engagés à accompagner le Plan de relance avec des ressources additionnelles d’un montant de 1,4 milliards Euros qui viennent s’ajouter aux 3,952 milliards d’euros déjà annoncés à la CPAD.

Quelques propositions concrètes ont été faites par les participants en vue d’accélérer la mobilisation des ressources. Aux moins cinq accords de financements et un mémorandum d’entente ont été signés entre le gouvernement et des partenaires au cours de cette réunion, notamment la France, l’AFD, une société américaine, et une société marocaine.

Si le processus d’exécution a pris du retard, c’est en grande partie à cause de la covid-19 qui a durement impacté les objectifs du pays, selon les organisateurs. « La pandémie Covid-19 qui a surgi quelques semaines seulement après la tenue de la CPAD, a mis à rude épreuve le développement de l’Union des Comores dont l’économie a déjà été fragilisée par les destructions du cyclone Kenneth moins d’une année plus tôt. Son impact macro-économique et socio-économique a été très important dans le pays », rappelle un communiqué de la présidence de l’Union des Comores.

L’objectif de cette réunion de suivi de la CPAD est de permettre au pays et à ses partenaires de faire conjointement le bilan de la mise en œuvre du PCE et de la mobilisation des ressources annoncées à Paris en décembre 2019 et renouveler et élargir les engagements financiers ainsi que les partenariats stratégiques en faveur de la mise en œuvre du PCE qui se fait à travers un Plan de relance post-Covid 19, couvrant la période 2022-2026. Et parmi les projets phares, on retrouve le tourisme, l’interconnectivité par la mer, le nouveau centre hospitalier universitaire, la boucle énergétique et le quartier administratif « Smart City ».

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Comores, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here