CdM 2022 : l’Argentine domine la Pologne et termine en tête de son groupe

7
CdM 2022 : l’Argentine domine la Pologne et termine en tête de son groupe
CdM 2022 : l’Argentine domine la Pologne et termine en tête de son groupe

Africa-Press – Comores. Dans le groupe C, tout se jouait ce mercredi soir. L’Argentine de Lionel Messi devait impérativement gagner pour s’assurer la qualification sans dépendre de l’autre rencontre entre l’Arabie Saoudite et le Mexique. Pour cette rencontre, Lionel Scaloni réalisait quelques changements dans son onze avec les titularisations de Julian Alvarez et Enzo Fernandez buteur face au Mexique. De son côté, la Pologne, en tête au coup d’envoi, se présentait évidemment avec Robert Lewandowski devant. Mais l’attaquant du FC Barcelone passait une première période très compliquée puisque l’Argentine dominait fortement le premier acte. Les coéquipiers de Lionel Messi se procuraient une multitude d’occasions. Mais à chaque fois, Wojciech Szczęsny repoussait les tirs adverses. Même quand l’arbitre décidait d’offrir un penalty très généreux à Lionel Messi après une main dans le visage, le gardien de la Juventus prouvait qu’il était très chaud. Après avoir déjà arrêté un tir au but face à l’Arabie Saoudite, il récidivait face à la Pulga ce mercredi (39e). Et l’Argentine rentrait au vestiaire sans avoir trouvé la faille malgré une nette domination. Ce n’était que partie remise.

Au retour des vestiaires, les Argentins n’avaient besoin que de 50 secondes pour trouver la faille dans la défense polonaise qui tenait jusqu’ici (ou plutôt qui pouvait se reposer sur Szczęsny). Après un bon centre en retrait d’Angel Di Maria, c’est Alexis Mac Allister qui plaçait une frappe précise et qui venait se loger doucement hors de portée du gardien (1-0, 46e). De quoi prendre provisoirement la tête du groupe et donc d’éviter la France.

La Pologne, elle, devait impérativement égaliser car dans le même temps, le Mexique dominait l’Arabie Saoudite et se rapprochait dangereusement. Mais rien ne se passait comme prévu et malgré les nombreux arrêts de Szczęsny devant Messi et consorts, la Pologne encaissait un second but. L’attaquant de Manchester City Julián Álvarez envoyait une belle frappe dans la lucarne et scellait quasiment la qualification des siens (2-0, 68e). Les Polonais, eux, souffraient et espéraient que le score ne bouge pas du côté d’Arabie Saoudite-Mexique tant leur prestation était décevante.

De son côté, Lautaro Martinez ratait l’immanquable et ne passait pas loin d’éliminer définitivement la Pologne. Mais le score ne bougera plus. L’Argentine termine première de son groupe et affrontera l’Australie en 8es. La Pologne se qualifie grâce à une meilleure différence de buts que le Mexique qui termine donc troisième et qui a longtemps cru à la qualification avec le même nombre de points, la même différence de buts, la même attaque mais pas le même nombre de cartons que les Polonais. Finalement, un but Saoudien a douché les espoirs des Mexicains.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Comores, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here