Coupe du monde 2022 : l’Angleterre accrochée par les Etats-Unis

2
Coupe du monde 2022 : l’Angleterre accrochée par les Etats-Unis
Coupe du monde 2022 : l’Angleterre accrochée par les Etats-Unis

Africa-Press – Comores. Dans un match très peu animé, l’Angleterre et les Etats-Unis se partagent les points (0-0). Un match nul qui arrange surtout les Anglais quasiment qualifiés. Les USA sont désormais dos au mur.

Ce vendredi débutait la deuxième journée de la Coupe du monde. Dans le groupe B, l’Angleterre était de retour. Après avoir atomisé l’Iran (6-2) lors de la première journée, les Three Lions affrontaient les Etats-Unis. Un match très important, car les Américains n’avaient pas le droit à l’erreur après avoir été tenus en échec par le Pays de Galles en début de semaine. Il fallait donc prendre des points pour ne pas voir les chances de qualification s’envoler. Gareth Southgate misait exactement sur le même onze de départ que lors de la première journée. Même son de cloche du côté des Américains avec juste un petit changement. Wright débutait en tant que titulaire à la place de Sargeant sur le front de l’attaque.

On s’attendait à voir une équipe anglaise rapidement prendre le contrôle du jeu rapidement. Et pourtant, malgré un début de possession stérile en début de rencontre, les Anglais souffraient énormément face à une équipe américaine appliquée et disciplinée. Ce sont même les hommes de Gregg Berhalter qui se montraient le plus dangereux. Le milieu de la Juventus Weston McKennie se procurait même la première grosse occasion de la rencontre. Seul dans la surface à bout portant, il voyait sa frappe fuir finalement le cadre d’un Pickford qui n’aurait sans doute rien pu faire. Dans la continuité, c’est Christian Pulisic qui voyait sa frappe fracasser la barre transversale (33e). Un nouvel avertissement pour une équipe anglaise décevante jusqu’ici.

Les Anglais font le minimum Au retour des vestiaires, la physionomie de la rencontre ne changeait pas d’un poil. L’Angleterre manquait toujours d’idée pour tenter de perturber une équipe des USA qui tentait de trouver la faille et poussait. Les occasions se faisaient par contre assez rares et on se dirigeait alors vers un match nul inévitable. Alors pour faire bouger les choses, les deux sélectionneurs tentaient des changements pour mettre un peu plus de rythme. Côté anglais, c’est Marcus Rashford et Jack Grealish qui faisaient leur entrée alors que les États-Unis misaient sur Aaronson et Moore. Mais ces changements n’ont rien changé.

Le score ne bougera pas. Car l’Angleterre se contentait évidemment de ce point du match nul qui valide quasiment la qualification. Car avec la belle différence de buts, difficile de voir le Pays de Galles revenir dans la course (sauf miracle). Par contre, ce match nul n’arrange pas du tout les affaires des Etats-Unis qui devront impérativement gagner face à l’Iran lors de la dernière journée. Avec deux petits points, les USA doivent absolument prendre 3 autres points pour se qualifier alors que les Iraniens pourraient bien se contenter d’un nul. La prochaine journée s’annonce explosive entre ces deux équipes.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Comores, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here