Covid-19 : en Afrique, le reflux de la vague Omicron

3
Covid-19 : en Afrique, le reflux de la vague Omicron
Covid-19 : en Afrique, le reflux de la vague Omicron

Africa-Press – Comores. La vague Omicron montre des signes de repli en Afrique : pour la deuxième semaine consécutive, les chiffres de contamination publiés par le Centre de contrôle et de prévention des maladies infectieuses (CDC-Afrique) témoignent d’une stabilisation, avec une hausse des nouveaux cas limitée à 2 % sur la semaine achevée le 9 janvier, après une augmentation de 5 % la semaine précédente.

Ce qui est loin, donc, de la brutale flambée observée à partir de fin novembre, alors que l’Afrique du Sud révélait l’existence du nouveau variant.

Le reflux enregistré en Afrique australe explique largement le bilan global, en particulier en Afrique du Sud, où se concentrent 35 % des cas de Covid-19 déclarés sur le continent. Mais cette amélioration est aussi notée parmi les pays les plus peuplés, par exemple en République démocratique du Congo (RDC) ou en Egypte.

Le bureau africain de l’Organisation mondiale de la santé (OMS-Afrique) se montre toutefois prudent.

« Fin décembre et début janvier, les centres de santé ont tourné au ralenti en raison des vacances de fin d’année, et cela a pu entraîner un nombre réduit de diagnostics. Il faudra observer l’évolution au cours des deux prochaines semaines pour confirmer cette tendance », a averti Abdou Salam Gueye, directeur régional pour les urgences sanitaires.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Comores, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here