La CEP compte plaider pour l’ouverture des écoles privées de catégorie B

9
La CEP compte plaider pour l'ouverture des écoles privées de catégorie B
La CEP compte plaider pour l'ouverture des écoles privées de catégorie B

Africa-Press – Comores. La coordination des écoles privées s’est réunie en assemblée générale le 1er octobre dernier pour réfléchir sur la décision du ministère de l’éducation nationale d’interdire à un bon nombre d’écoles privées d’exercer pour l’année scolaire 2022-2023. L’assemblée a regretté la note de service du ministère tombée à quelques jours de la rentrée avant de décider de se battre pour l’ouverture de 302 écoles privées qui sont en catégorie B.

Au niveau territorial, il existe 400 écoles privées selon le nombre enregistré par la coordination des écoles privées (CEP). Suite à la note de service signée récemment par le secrétaire général du ministère de l’éducation nationale Soulaimane Soilihi Hamadi, portant sur la liste provisoire des écoles autorisées à exercer pour l’année scolaire 2022-2023, la CEP s’est réunie en assemblée générale pour réfléchir sur cette décision. Les participants ont regretté le fait que le ministère ait publié la note quelques jours avant la rentrée scolaire prévue ce 03 octobre.

Lors d’un entretien avec le coordinateur de la CEP, Monsieur SY a rappelé qu’il s’agit d’un projet engagé par le ministère afin de normaliser les écoles privées. « Le ministère a classé les établissements selon des catégories A.B.C. Catégorie A, celles qui sont aux normes, catégories B celles qui manquent un complément de formation, puis catégorie C, celle dont le plaidoyer est difficile. Elles sont environs 35 à 40 écoles. Elles ne peuvent pas effectuer la rentrée prochaine », montre-t-il. Celles qui sont dans la catégorie C manquent d’infrastructures adaptées, agrément et autorisation auprès du ministère. « Ces dernières doivent attendre jusqu’à 2 à 3 ans pour se conformer auprès du ministère », précise-t-il.

Toutefois dans cette décision du ministère, la coordination compte se battre pour l’ouverture des écoles en catégories B. Elles sont environ 302 au niveau national. Selon le coordinateur, 58 écoles privées au niveau national sont dans la catégorie A selon la liste provisoire publiée par le ministère. Et c’est pour rehausser ce chiffre que la coordination veut à tout prix plaider pour les établissements scolaires qui sont dans la catégorie B.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Comores, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here