La NASA prévient de l’approche de deux astéroïdes potentiellement dangereux

2
La NASA prévient de l’approche de deux astéroïdes potentiellement dangereux
La NASA prévient de l’approche de deux astéroïdes potentiellement dangereux

Africa-Press – Comores. Les 11 et 18 janvier, deux astéroïdes s’approcheront de notre planète à des distances de 5,6 et de 1,9 million de kilomètres respectivement, avertit la NASA.

Deux astéroïdes, 2013 YD48 et 7482 YD48, considérés comme potentiellement dangereux, se dirigent vers la Terre, selon les calculs de l’Agence spatiale américaine.

Le premier a une taille comparable à celle de Big Ben, alors que le second fait deux fois l’Empire State Building. Si le 2013 YD48 croisera notre planète à une distance de 5,6 millions de kilomètres le 11 janvier, le 7482 YD48 la frôlera sept jours plus tôt à moins de 2 millions de kilomètres.

Auparavant, Thomas Zurbuchen, directeur chargé des missions scientifiques à la NASA, avait fait valoir qu’aucun des astéroïdes proches de la Terre repérés pour le moment par les chercheurs “ne représent[ait] une menace dans la centaine d’années à venir”.

Traçage des objets géocroiseurs

Les astronomes sont pourtant loin d’être rassurés face aux potentielles collisions avec des objets célestes puisque environ 3.000 nouveaux astéroïdes géocroiseurs sont détectés chaque année.

Fin novembre 2021, la NASA a ainsi envoyé la sonde DART percuter l’un d’eux à la vitesse de 24.000 km/h pour tenter de le dévier de sa trajectoire, dans le cadre d’une mission inédite destinée à tester un système de défense planétaire.

D’autres méthodes sont également étudiées pour parer une telle menace, par exemple en déclenchant une explosion nucléaire près de l’objet céleste en approche. Or, la technique testée dans le cadre de la mission DART, dite à impact cinétique, est considérée comme la plus sûre.

Début décembre, les spécialistes de la NASA ont annoncé avoir perfectionné l’outil Sentry (Sentinel) qui permet désormais de pister en même temps tous les astéroïdes géocroiseurs dont le nombre total est aujourd’hui évalué à près de 28.000.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Comores, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here