L’IUT observe un arrêt de cours de 24h ce lundi

4
L’IUT observe un arrêt de cours de 24h ce lundi
L’IUT observe un arrêt de cours de 24h ce lundi

Africa-Press – Comores. Les enseignants de l’Institut Universitaire de Technologie (IUT) vont observer un arrêt de cours de 24h ce lundi 28 novembre. L’administration composée par des enseignants va chasser des salles de classes les étudiants qui n’ont pas réussi leur concours d’entrée.

Un arrêt de cours de 24h pour chasser les élèves qui n’ont pas eu le concours est prévu ce lundi par les enseignants de l’IUT. Ces derniers se sont réunis le jeudi 24 novembre dernier pour plancher sur les conditions difficiles de travail imposées par le sureffectif des salles de classe dédiées aux enseignements de première année. « Vous n’êtes sans savoir qu’à l’issue du concours d’entrée à l’IUT dont les résultats ont tenu compte de la capacité d’accueil réelle des classes et des redoublants dans chacune de six divisions de la première année, il nous a été imposé un nombre d’étudiants non admis au concours dépassant les limites des places disponibles dans les salles de classe. Des conditions difficiles de travail jamais connues auparavant dans l’établissement : tentions permanentes entre étudiants pour occuper une place assise, difficulté pour les enseignants de faire le cours dans un environnement où ils estiment être débordés pour toutes les taches pédagogiques propres à un établissement à vocation professionnalisant », lit-on dans une note signée par trois représentants des enseignants envoyée à l’administration centrale de l’université et la direction de l’IUT.

Dans cette réunion, les interventions ont porté sur la recherche des solutions devant aider à garantir le bon déroulement des cours dans les meilleures conditions possibles. Certains ont pointé du doigt le désintéressement des autorités universitaires dont certaines sont derrière ce « désordre » pédagogique. D’autres ont montré la non application des textes régissant l’université notamment ceux relatifs à l’admission des étudiants dans les établissements de l’UDC à caractère professionnel. Ainsi que d’autres refusant des solutions non réalistes visant le partage des classes en deux groupes du fait du manque de salles et d’un nombre suffisant d’enseignants, sachant que l’IUT n’est pas une faculté. « Il a été rappelé que plusieurs enseignements sont dotés de travaux pratiques (TP) et des travaux dirigés (TD) nécessitant un suivi et un contact direct entre l’étudiant et son enseignant, or le sureffectif avéré d’étudiants handicape le déroulement des TP et TD », poursuit-il.

Les enseignants déplorent ces conditions difficiles de travail et exigent que l’on revienne sur les listes des admis aux concours d’entrée à l’IUT. C’est ainsi que, pour manifester leur mécontentement et leur désarroi d’une part et pour protester contre le non-respect des textes et règlement régissant le fonctionnement et le déroulement des concours, les enseignants ont décidé à l’unanimité d’observer ce lundi 28 novembre un arrêt de cours de 24h. « A la reprise des cours le mardi 29 novembre, seuls les étudiants admis suivront les cours, seront notés dans les différents types d’évaluation de l’établissement », précise la note.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Comores, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here