Cinéma : Rolf Nguie, l’acteur couteau suisse

3
Cinéma : Rolf Nguie, l’acteur couteau suisse
Cinéma : Rolf Nguie, l’acteur couteau suisse

Africa-Press – Congo Brazzaville. Enfant, les yeux rivés sur sa télévision, il rêvait de faire du Taekwondo et de tourner dans des films comme ses idoles, Jackie Chan et Jean-Claude Van Damme. Aujourd’hui, ce coach sportif, comédien et acteur de 28 ans enchaîne les rôles sur le grand écran. Rencontre avec une étoile montante du cinéma congolais.

Dans la capitale congolaise en 1994, Rolf Nguie, l’ainé d’une fratrie de dix frères et sœurs a grandi à Pointe-Noire. D’abord passionné d’arts martiaux, il finit par se lancer dans le théâtre en 2009 et en 2013, il présente même, sur les scènes d’Angers, en France, “Le destin glorieux du Maréchal Nikon Nikon”, une pièce de théâtre mise en scène par Jack Percher.

C’est en 2016 que Rolf découvre le monde du cinéma congolais et, trois ans plus tard, il décroche enfin son premier rôle dans le court-métrage “Le nettoyeur”, d’Arny Pixel. “ Le Nettoyeur c’est un super-héros, c’est un mec super fort qui vient un peu pour nettoyer le monde et le rendre meilleur”, explique Rolf le sourire aux lèvres.

Depuis, il a enchaîné les rôles dans “Parcours”, un film de Saïd Bongo ou encore “Mon trésor” de Rodrigue Ngolo. “Je me dirige bientôt vers Brazzaville pour filmer un nouveau projet” , annonce fièrement le jeune acteur.

Pourtant, explique Rolf, il est difficile d’être acteur au Congo, “j’aimerais bien vivre uniquement du cinéma (…) malheureusement, il n’est pas encore assez développé au Congo et il faut faire autre chose pour réussir à s’en sortir”. Pour parvenir à joindre les deux bouts, le grand brun aux muscles dessinés n’a jamais abandonné sa première passion et donne des cours de sport à domicile et au lycée français Charlemagne.

“Au Congo, les acteurs sont encore payés en centaines de milliers de francs CFA et ce n’est pas tous les jours que les projets toquent à la porte… donc avec des cachets comme ça on ne peut pas pleinement vivre de son art”, a-t-il fait savoir

Pour aider les autres qui, comme lui, sont passionnés de cinéma, Rolf a lancé avec un ami comédien le collectif des artistes libres. Chaque dimanche, le groupe se retrouve au collège Jean-Felix-Tchicaya pour faire des exercices d’entraînement et développer un véritable réseau d’entraide.

Plein d’assurance, et avec des rêves plein les poches, Rolf est certain de pouvoir braver tous les obstacles, “je suis capable d’incarner tous les personnages”, lance-t-il sans fausse modestie.

Avant de devenir acteur, lorsqu’il se rendait à ses cours de Taekwondo, Rolf était déjà un véritable roi du jeu de rôle. “Durant les cours au club, je faisais des figures que les autres n’avaient même pas encore apprises, juste parce que je regardais les films d’arts martiaux et que je m’entraînais devant ma télévision”.

En alliant ces trois métiers et passions, comédien, acteur et coach sportif, Rolf est un véritable couteau suisse dans la vie comme à l’écran. “ En grandissant, j’avais cette envie de faire tous les métiers du monde, et finalement, je me suis rendu compte qu’en étant comédien et acteur, j’exerce vraiment tous les métiers du monde… Dans mon prochain film, je vais même devenir policier”, révèle fièrement ce fils de gendarme.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Brazzaville, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here