Vient de paraître : « Pointe-Noire. Dynamique spatiale et équipement urbain au Congo »

3
Vient de paraître : « Pointe-Noire. Dynamique spatiale et équipement urbain au Congo »
Vient de paraître : « Pointe-Noire. Dynamique spatiale et équipement urbain au Congo »

Africa-Press – Congo Brazzaville. Publié aux éditions L’Harmattan, l’ouvrage du Pr Jean-Luc Mouthou et du Dr Hilarion Bagel Mizhaire, « Pointe-Noire. Dynamique spatiale et équipement urbain au Congo », fort de 246 pages, est divisé en deux parties et comprend huit chapitres. La cérémonie de présentation officielle et de dédicace a eu lieu le 19 novembre, à Pointe-Noire, en présence de quelques autorités locales, des intellectuels et divers invités.

Le livre porte sur l’analyse des rapports entre la dynamique spatiale et les équipements urbains dans la ville de Pointe-Noire. Il met en exergue le rôle qu’ont joué le Chemin de fer Congo-Océan et le port maritime, dans le processus de croissance de la ville. Au-delà de cette description, l’analyse de la situation urbaine faite sur cette ville laisse apparaître une croissance géographique et spatiale rapide, anarchique et un important étalement de la ville vers les zones périphériques, un désordre dans le paysage urbain ainsi que des problèmes de gestion de l’espace, une réelle anarchie foncière et spéculative, une absence ou une déficience des infrastructures de base et des services urbains.

Présentant cet ouvrage, le Pr Etienne Paka a rappelé que les deux auteurs sont tous géographes de formation et ont déjà longtemps travaillé et publié sur la ville de Pointe-Noire. Ainsi, a-t-il signifié, que le mot dynamique affectionné par les géographes leur permet de saisir et de comprendre les espaces urbains toujours en mouvement et en recomposition permanente. « La ville de Pointe-Noire a aujourd’hui 100 ans, elle a donc traversé plusieurs âges et chaque âge correspond à des besoins spécifiques. Ainsi, pour une gestion harmonieuse de la ville, il vaut mieux anticiper que de courir après celle-ci », a-t-il signifié.

Le Pr Jean-Luc Mouthou a rappelé que la civilisation actuelle, celle de l’humanité tout entière, est de plus en plus urbaine, c’est-à-dire plusieurs personnes à travers le monde ont fait le choix de se concentrer dans les villes, délaissant ainsi les zones rurales. « Au Congo depuis la création de la ville de Brazzaville en 1880, celle de Pointe-Noire en 1922, et celle de Dolisie en 1934 et d’autres, ces dynamiques sont très actives, ces espaces vont se définir comme des lieux de regroupement des populations définis par une forme d’organisation économique et sociale. La ville est un miroir au travers lequel nous apprécions notre vécu quotidien », a-t-il indiqué.

Pour sa part, le Dr Hilarion Bagel Mizhaire a expliqué qu’en sa position de ville sud saharienne, Pointe-Noire n’échappe pas aux différentes problématiques urbaines auxquelles sont confrontées toutes ces villes.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Brazzaville, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here