Protection des consommateurs : des leaders associatifs initiés aux techniques d’alerte

2
Protection des consommateurs : des leaders associatifs initiés aux techniques d’alerte
Protection des consommateurs : des leaders associatifs initiés aux techniques d’alerte

Africa-Press – Congo Brazzaville. Vingt-cinq membres du Réseau des associations des consommateurs ont été formés, les 25 et 26 novembre à Brazzaville, à l’animation communautaire. L’activité a permis aux participants d’échanger sur les moyens d’impliquer les communautés dans la recherche des solutions au problème de qualité et de prix.

Initiateur de l’atelier de formation sur l’animation communautaire, l’Observatoire congolais des droits des consommateurs (O2CD) entend jouer sa partition dans la promotion de produit de qualité, la lutte contre la vie chère et d’autres freins aux droits des consommateurs observés ces derniers temps. L’objectif global de l’activité, a indiqué le secrétaire exécutif de l’O2CD, Mermans Babounga, est d’outiller les membres du réseau afin qu’ils puissent mieux communiquer et améliorer la visibilité de leurs associations au sein de leurs communautés respectives.

Il s’agit de renforcer leurs capacités à donner l’alerte et à consolider le lien entre les associations membres du réseau ainsi que les communautés. « Le diagnostic établi montre que les consommateurs ne connaissent pas les associations qui militent, pourtant, pour la défense de leurs intérêts. Donc, nous avons le devoir de nous rapprocher de ces communautés, pour présenter notre mission et le processus d’appui-conseil que nous pouvons apporter auprès des consommateurs », a estimé Mermans Babounga.

L’avantage de l’animation communautaire, d’après la formatrice Olga Mireille Kabanabandza, est qu’elle permet de donner vie à la communauté, de conscientiser la population, y compris de faire participer les membres au sujet de droit sur lequel l’association des consommateurs va travailler, afin de trouver ensemble les solutions. Les moyens utilisés sont souvent les échanges, les affiches, les réseaux sociaux…

« L’animation communautaire est un outil au service des organisations de la société civile, tel que le réseau des associations des consommateurs, qui leur permet de pouvoir rentrer en contact avec les groupes de personnes et d’aider à mettre en place un certain nombre d’initiatives en lien avec leurs besoins de base. Les bénéficiaires de la formation sont désormais aguerris à mener une sensibilisation de qualité auprès de leurs bases », a martelé cette intervenante.

Rappelons que la session de renforcement des capacités opérationnelles s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Renforcement de la structuration du réseau des associations des consommateurs pour améliorer la mobilisation et la protection des consommateurs au Congo » conduit par l’O2CD et financé par l’ambassade de France au Congo. Bénéficiaires du programme, Manguida Orsili et Brunel Lindolo ont salué l’initiative et promis de capitaliser les connaissances acquises au cours des deux journées de formation.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Brazzaville, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here