le congo et l’italie envisagent l’extension de la coopération dans les eaux continentales

4
le congo et l’italie envisagent l’extension de la coopération dans les eaux continentales
le congo et l’italie envisagent l’extension de la coopération dans les eaux continentales

Africa-Press – Congo Brazzaville. Le Secrétaire permanent du comité interministériel de l’action de l’Etat en mer et dans les eaux continentales (SEPCIM-AEMEC), Eric Olivier Sébastien Dibas-Franck et l’ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République d’Italie au Congo, Enrico Nunziata, ont échangé le 22 février à Brazzaville, sur la possibilité de renforcer l’opérationnalisation de l’AEMEC, incluant plusieurs axes dont l’économie bleue.

S’exprimant à la sortie de l’audience, le diplomate italien a fait savoir que cette coopération bilatérale sera notamment axée sur les infrastructures, la formation, la recherche appliquée et sur l’aménagement des eaux maritimes et continentales.

En outre, Enrico Nunziata a également rappelé l’accord de coopération sur les transports maritimes et la Marine marchande, conclu entre le Congo et l’Italie le 14 septembre 2006. Selon lui, cet accord pourrait être revisité pour élargir la coopération dans le secteur des eaux continentales.

Au cours de cette rencontre, plusieurs de sujets ont été abordés en fonction du rôle transversal du Secrétariat permanent du comité interministériel de l’action de l’Etat en mer et dans les eaux continentales, qui implique une action intégrée dans 16 ministères, a dit l’ambassadeur de l’Italie.

D’après le diplomate italien, malgré cette forte coopération, un certain nombre d’actions reste à concrétiser, parmi lesquelles, la sécurisation des espaces maritimes en vue de contenir les actes de piraterie, qui malheureusement ont commencé à surgir dans la sous-région. A ce propos, il a rappelé que des navires italiens sont déjà venus, en septembre 2023, dans les eaux maritimes congolaises à Pointe-Noire.

« Je crois que d’autres partenaires vont nous relayer, étant entendu que le Golfe de Guinée et les eaux de l’Afrique subsaharienne sont un cadre stratégique même pour la méditerranée élargie », a poursuivi Enrico Nunziata.

Dans le cadre de cette Présence maritime coordonnée (PMC) dans le Golfe de Guinée, l’Italie travaille sur le sujet. « Ainsi, la rencontre d’aujourd’hui m’a donnée l’occasion d’aborder ces mêmes sujets de coordination avec les autres structures italiennes », a-t-il expliqué, précisant par ailleurs que la coopération avec l’Union européenne est déjà structurée avec le SEPCIM-AEMEC.

Avec l’ambassadeur italien sortant, Luigi Diodati, et Éric Olivier Sébastien Dibas-Franck, avaient mis en relief le tourisme bleu par le biais de MCN, une société italienne très active dans le secteur des croisières. A ce sujet, Luigi Diodati avait promis entrer en contact avec cette société pour voir dans quelle mesure, le tourisme pourrait être développé au Congo, rappelle-t-on.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Brazzaville, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here