Les scientifique viennent de dévoiler la toute première photo de Sagittarius A, le trou noir supermassif au centre de notre Galaxie

2
Les scientifique viennent de dévoiler la toute première photo de Sagittarius A, le trou noir supermassif au centre de notre Galaxie
Les scientifique viennent de dévoiler la toute première photo de Sagittarius A, le trou noir supermassif au centre de notre Galaxie

Africa-Press – Congo Brazzaville. Une vaste collaboration scientifique internationale vient de dévoiler la toute première image de Sagittarius A*, le trou noir supermassif lové au cœur de notre galaxie.

C’est un résultat historique ! Trois ans après avoir publié la toute première image d’un trou noir supermassif, celui situé au cœur de la Galaxie Messier 87 (M87*) dans la constellation de la Vierge, la collaboration scientifique de l’Event Horizon Telescope – qui ne compte pas moins de 300 chercheurs issus de 80 instituts du monde entier – vient de dévoiler la toute première image de Sagittarius A* (Sgr A*), l’astre colossal qui se cache à environ 27 000 années-lumière de la Terre au centre de notre Voie lactée. Un cliché unique qui montre qu’il s’agit bien, comme supposé, d’un trou noir quatre millions de fois plus massif que notre soleil. Un objet céleste si compact que l’intense attraction gravitationnelle qu’il exerce empêche même la lumière de s’en échapper.

Prise de vue exceptionnelle

Mais alors comment a-t-on pu le photographier ? Bien que le trou noir lui-même soit invisible, le gaz incandescent qu’il aspire et qui s’enroule autour de lui jusqu’à s’y engouffrer le révèle en négatif sous la forme d’une région centrale sombre entourée d’une structure brillante en forme d’anneau. Pour réaliser cette prise de vue exceptionnelle, les astronomes ont utilisé huit radiotélescopes existant à travers la planète, en réseau, comme s’ils ne formaient qu’un seul et même observatoire : l’Event Horizon Telescop (EHT).

Quant aux observations nécessaires, elles se sont déroulées sur plusieurs nuits pendant plusieurs heures, tel un photographe utilisant un temps de pause long pour prendre un cliché dans la pénombre. Il faut dire que la tâche a été bien plus compliquée que pour le trou noir de Messier 87. Sagittarius A* étant bien plus proche (27 000 années-lumière contre 53 millions) mais aussi beaucoup plus petit (4 millions de masse solaire contre 6,5 milliards), le gaz en fait si rapidement le tour que son aspect se modifie presque constamment. Or, n’importe quel photographe amateur le sait, il est difficile d’obtenir une photo nette d’un objet en mouvement.

Ces images montrent les deux premières images jamais prises de trous noirs. À gauche, M87*, le trou noir supermassif au centre de la galaxie Messier 87 (M87). À droite, Sagittarius A* (Sgr A*), le trou noir au centre de notre Voie lactée. © European Southern Observatory / EHT Collaboration

L’exploit accompli, que nous apprend ce cliché historique ? Le plus frappant est qu’il ressemble énormément à celui de M87*. Ce qui peut sembler décevant mais qui est, en réalité, une excellente nouvelle. D’abord parce que cela confirme que l’on tient bien réellement l’image de deux trous noirs. Ensuite parce que ces deux astres sont de taille extrêmement différente et se situent, en outre, au cœur de deux galaxies de deux types bien distincts : une galaxie elliptique supergéante, Messier 87, et une galaxie spirale barrée, la Voie Lactée. Leur similitude en dépit de ces différences indique que la relativité générale régit bien ces objets.

Quant à la taille de l’anneau qui encercle le trou noir de notre Voie Lactée, elle correspond elle-aussi parfaitement aux prédictions de la théorie d’Einstein. A terme, la comparaison des deux images avec les actuels modèles de trou noir va permettre de les corriger et ainsi d’affiner notre compréhension de la physique de ces astres ô combien mystérieux et dont les scientifiques pensent qu’ils jouent un rôle clé dans la formation et l’évolution des galaxies.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Brazzaville, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here